Le Président Issoufou s’est entretenu avec Ousmane Diagana, le nouveau vice-président de la Banque Mondiale…

10

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, s’est entretenu par visio-conférence, mercredi en fin d’après-midi, 8 juillet 2020, avec le nouveau Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, M. Ousmane Diagana, de nationalité mauritanienne.

L’entretien a porté sur la coopération entre le Niger et la Banque Mondiale notamment la situation économique et financière du Niger, la pandémie de la Covid-19 et son impact sur la santé et l’économie, et le plan de riposte par rapport à la Covid-19.

M. Diagana a salué la coopération entre le Niger et la Banque Mondiale et le leadership du Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou au niveau sous régional avec la présidence de la CEDEAO et au niveau continental avec la ZLECAf dont il a été le Champion, a indiqué le Ministre des Finances, M. Mamadou Diop.

Pour l’année 2020, les financements attendus de la Banque Mondiale pour le Niger totalisent un montant de 675 milliards de FCFA, y compris la prise en charge de l’impact de la Covid-19 au niveau sanitaire et au niveau économique. Il y a aussi une partie de ce montant qui concerne les réorientations des projets déjà acquis au Niger pour la prise en charge de la pandémie de la Covid 19.

Le Président de la République a insisté sur les priorités du Niger notamment la sécurité et le lien entre sécurité et développement, car « il n’y a pas de développement sans sécurité », a insisté le Chef de l’Etat.

Les deux personnalités ont également évoqué la mise en œuvre et le renforcement d’institutions fortes au Niger. A cet égard, les prochaines élections. présidentielle, législatives et locales ont été évoquées.

Une autre priorité pour le Niger : les infrastructures. A ce sujet, le Projet du Barrage de Kandadji, un des projets phares, compte tenu de son importance sur l’ensemble de l’économie, a été au centre de l’entretien.

Le Chef de l’Etat a aussi évoqué l’Initiative 3N, une initiative importante sur laquelle le Vice-président de la Banque Mondiale a également insisté, car « c’est l’un des projets importants pour le Niger, conçu par les Nigériens et pour les nigériens», a-t-il affirmé.

En ce qui concerne la santé, une priorité également au Niger, le Président de la République a remercié la Banque Mondiale pour les efforts qu’elle fait dans le cadre de la crise de la pandémie de la Covid-19, compte tenu des importants financements prévus pour lutter contre cette pandémie.

Sur l’impact de la Covid-19, le Chef de l’Etat a rappelé la perte des recettes fiscales pour le Niger, soit 200 milliards de FCFA, les secteurs les plus affectés étant l’hôtellerie, le tourisme et les transports.

Pour cette raison, au-delà des 675 milliards attendus en 2020, le Niger a introduit au niveau de la Banque Mondiale une demande d’aide supplémentaire d’urgence d’environ 150 millions de dollars. Les échanges entre les deux personnalités ont également concerné la qualité du portefeuille de la Banque Mondiale au Niger, et la nécessité de revoir ce portefeuille pour le concentrer sur les projets les plus prioritaires pour le pays.

Pour le Président de la République, « il y aura un avant et un après Covid-19 ». Par conséquent, le Chef de l’Etat a invité la Banque Mondiale à une réflexion profonde pour tenir compte de la situation qui prévaut dans le monde, et peut-être faire comme ce qui a été fait par le passé, lors des grandes crises économiques qui ont frappé le monde, notamment la crise de 1929.

Présidence de la République du Niger 

Facebook Comments
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.