Déguerpissement à Conakry : Les bulldozers passent et laissent des citoyens perdus, sans espoir (vidéo)!

68

Les bulldozers sont entrés en action à Conakry depuis des jours pour débarrasser cette capitale guinéenne de ses très nombreux encombrants physiques au bord des différentes rues et ruelles. Ces engins roulants sont passés dans tous les quartiers ou presque et ont laissé des citoyens guinéens se lamentant épouvantablement sur leur triste sort d’avoir tout perdu y compris l’espoir d’un lendemain meilleur. Ils ne savent pas du tout à quel saint se vouer ! Et les habitants du quartier Hafia de la Commune de Dixinn ne sont pas épargnés. En témoignent les propos des personnes rencontrées par notre reporter…  

«L’Etat va nous tuer ! Ma seule et unique maison vient d’être démolie. Et comme si cela ne suffisait, les bulldozers ont encore démoli, là où je cherche de quoi à nourrir ma famille sans rien me donner en contrepartie pour pouvoir subvenir aux besoins de ma famille. Je suis très déçue. Au moment des campagnes, les gouvernants ont jeté l’argent par les fenêtres en nous vendant le rêve de la prospérité partagée. Maintenant que nous avons besoins d’eux, ils ne sont pas là pour nous ! C’est dommage ! », s’est longuement lamentée Kadiatou Soumah.

Du rêve de la prospérité à la triste réalité

Même son de cloche de tristesse chez Souleymane Diawara : «Moi, je ne suis pas allé à l’école par manque de moyens pour pouvoir postuler pour une fonction administrative. Ma seule et unique boutique a été démolie sous mes yeux. Et je n’ai que mes yeux pour pleurer sur mon triste sort. Ils viennent de détruire en une seule journée tout ce que j’ai gagné durant des années de travail. J’ai perdu beaucoup de marchandises.»  Quant à Fatima Condé, elle ne cesse de s’interroger : « Je ne sais pas quoi dire ? Ils disent que je suis sur la route, mais je suis là pendant depuis des années. Ils ont démoli une bonne partie de ma maison en ce moment très difficile pour nous. Nous avons du mal à manger. Mes vieux meubles que j’ai préservés pendant des siècles ont été cassés. Toute une semaine, je ne dors pas la nuit car, je dors à la belle étoile pour ainsi dire que je veille sur le reste de mes biens»  

Regardez cette vidéo pour avoir une idée de la tristesse des citoyens …

Odine Bitki

Facebook Comments
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.