Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

3 Questions à … Hawa Ciré Ba : Une Mauritanienne au Royaume du Maroc [Photoreportages]

Farafinainfo.com – 3 Questions à … – Hawa Ciré Ba a activement pris part au forum de l’Union Panafricaine de la Jeunesse au Royaume Chérifien. Cette vice-présidente de l’ONIC-RIM, qui a bien voulu répondre à nos questions, nous ouvre les coulisses de ce forum regroupant des jeunes africains et lève un coin du voile sur le très important message qu’elle a porté au nom de la jeunesse mauritanienne. Entretien …

 «L’Afrique a la population la plus jeune au monde… »

1)- Vous prenez part au 1er Dialogue consultatif annuel pour les jeunes leaders africains. Dans quelle atmosphère se tient cette rencontre de la jeunesse africaine ?

J’ai été conviée à ce forum, en ma qualité de vice-présidente de l’organisation de la jeunesse africaine pour la lutte contre la migration irrégulière, organisé par l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ). Ce grand forum a réuni les dirigeants des Conseils nationaux de la jeunesse et structures équivalentes, directeurs de jeunesse, jeunes leaders des organisations de la société civile (OSC).

Je remercie le Royaume chérifien pour avoir accueilli ce forum, à travers le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de Communication du Royaume du Maroc. Ce pays qui a largement contribué à poser tous les jalons de la Renaissance de l’Afrique, en ayant formé, presque, la moitié de l’élite africaine, dans ses universités.

Comme vous le savez, l’Afrique a la population la plus jeune au monde avec plus de 400 millions de jeunes âgés de 15 à 35 ans. Une population, aussi jeune, exige un accroissement des investissements dans les facteurs de développement économique et social, afin d’améliorer l’indice de développement des pays africains. Ceci a justifié le positionnement des jeunes dans l’Agenda 2063 de l’UA (Union Africaine), qui a engagé les Chefs d’État et de Gouvernement à «promouvoir une jeunesse engagée et responsable, capable de conduire et prendre en charge son développement».

Il s’agit d’un rendez continental, qui a regroupé, comme vous le savez,  l’élite de la jeunesse africaine, représentée par les conseils nationaux de la jeunesse, le système des nations unies, l’OIM etc…

Il s’agissait d’un rendez-vous du donner et du recevoir, de partage d’expériences entre participants, s’enquérir les bonnes pratiques, en vue de mettre à l‘échelle celles qui ont impacté la vie des jeunes et la promotion de leur bienêtre.

«…des milliers de jeunes africains désespérés, qui s’échouent sur les plages du Nord… »

2) – Quel regard portez-vous sur le thème de cette rencontre :  » Consolider nos acquis, forger des partenariats pour le programme de la Renaissance africaine » ?

Il s’agit d’une thématique pertinente, adaptée à notre contexte actuel. Comme vous le savez, en Afrique tout le cadre législatif et réglementaire en faveur de l’autonomisation des jeunes, existe. Ce pendant ce qui manque c’est l’action, en allant jusqu’au bout de nos convictions.

Aujourd’hui, ce sont des milliers de jeunes africains désespérés, qui s’échouent sur les plages du Nord chaque année. Une triste réalité qui suscite l’indignation dans le monde entier. Tout, aussi déplorable, est l’exode silencieux de la jeune élite de ce continent vers l’occident, en quête d’une «vie meilleure». A cela s’ajoute des risques de radicalisation des jeunes, réduisant ainsi les opportunités pour l’Afrique d’atteindre sa croissance attendue.

Je peux dire que j’ai été séduite par les mots Consolidation, Partenariat et la Renaissance. Une manière de montrer que beaucoup de choses ont été faites dans notre continent (Consolidation des acquis), beaucoup de choses restent à faire, et nous avons besoin les uns et les autres pour que ce (Partenariat) pour poursuivre et réaliser le rêve de nos pères Panafricanistes, qui est la Renaissance Africaine.

«Le message de la jeunesse Mauritanienne, est un appel à l’action pour réduire les inégalités en Mauritanie … »

3) – Quel a été le message de la jeunesse mauritanienne que vous avez  représentée ?

En tant que vice-présidente de l’organisation de la jeunesse africaine pour la lutte contre la migration irrégulière, je représente ONIC-RIM, une ONG nationale qui œuvre dans les thématiques de promotion de la jeunesse, la lutte contre l’exclusion, les inégalités, et la lutte contre la délinquance juvénile, qui gangrène notre société. Ceci à travers son mouvement les «banlieusards aux services de la communauté »

Le message de la jeunesse Mauritanienne, est un appel à l’action pour réduire les inégalités en Mauritanie, et dans toute l’Afrique et promouvoir la bonne gouvernance.

Il s’agit aussi de forger une jeunesse partenaire des gouvernements, et non une jeunesse passive, qui attend le salut avec les bras croisés.

C’est pour moi aussi l’occasion de féliciter le gouvernement de la Mauritanie pour ses efforts dans la lutte contre l’immigration clandestine, la protection des immigrées et en appel à redoubler ses efforts.

Nous exhortons le Gouvernement mauritanien de puiser dans sa force, qui est (incontestablement) sa diversité ethnique et raciale pour réduire enfin les inégalités, en renforçant sa politique vers l’inclusion des jeunes et des communautés, dans le cadre de ses engagements dans la vision 2063 de l’UA.

Des images montrant les coulisses du forum

Propos recueillis par El Madios Ben Cherif