Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Afrique : Très en colère, Blondy parle de Macky Sall, Alpha Condé, France, USA, Russie..

Farafinainfo.com Actu Culture et people – Le reggaeman ivoirien planétaire, Alpha Blondy, qu’on ne présente plus en Afrique et ailleurs, était l’invité de TV5MONDE pour parler de son nouvel album «Eternity», qui est plein de spiritualités.  Et l’artiste-musicien, qui est très en colère, n’a pas manqué de dire à ses frères africains : «Il faut que le nègre apprenne à désobéir»

Le journaliste de TV5, Patrick Simonin, déroule le tapis rouge à Alpha Blondy pour cette belle entrée en matière : «C’est un grand événement pour la musique. Celle qu’on aime la musique humaniste. Chez Alpha Blondy, c’est un nouvel album ! Double album Alpha. L’une des grandes voix de musique africaine, mais au-delà. Eternity est un album qui parle pour toute l’humanité». Et le reggaeman ivoirien de répondre par l’affirmative : «En effet, c’est un album de maturité spirituelle et de maturité pour la liberté de tous les peuples, surtout le peuple africain». Plus loin, Seydou Koné, en très colère contre la France et les Etats-Unis d’Amérique, a dit sans ambages : «La pauvreté de l’Afrique est une pauvreté voulue, calculée et préméditée, parce que la pauvreté de l’Afrique, ça soulage beaucoup l’occident. Et c’est de l’esclavage. L’Afrique est devenue un continent d’esclaves. Nos enfants qui vont se noyer pourquoi ? Ils viennent se livrer en esclavage en Europe. C’est de l’esclavage ! Et cela est valable pour les noirs ! Qu’ils soient des Antilles, des Etats-Unis ! Il faut reconstruire l’homme africain en se disant ces vérités.  Et que nos Chefs soient un peu libérés ! (…) Et que M. Macky Sall qui a d’autres chats à fouetter, aille s’humilier devant M. Poutine. Pour qu’on libère la céréale. On a le fonio, le maïs, … »  

«Quand M. Alpha Condé a osé dire … »

Alpha Blondy se bat pour l’Afrique et certaines constructions qui maintiennent les Africains dans des situations d’infériorité a martelé : «On a convaincu le nègre qu’il n’est rien. On l’a construit pour que le noir n’aime pas sa personne. C’est pourquoi, il y a toutes ces guerres idiotes (…). Tout chef d’Etat africain qui a osé faire remarquer cet esclavage a été froidement descendu. J’explique : Thomas Sankara, Patrick Lumumba, Juvenus Olimpio, Modibo Keita et j’en passe » tout en rappelant le récent du désormais ancien Président de la République de Guinée en ces  termes : «Tout récemment, quand monsieur Alpha Condé a osé dire qu’il faut couper le cordon ombilical entre nous et la métropole, la colonie mère, comme par hasard il y a eu un coup d’Etat en Guinée. A un moment donné, il faut que ça s’arrête, l’Afrique est en esclavage. Ce n’est pas le passé. C’est aujourd’hui encore d’actualité. Les Africains sont encore des esclaves. Les noirs sont dans l’esclavage. Il faut que ça cesse (…) Il faut que le nègre apprenne à désobéir…»

Hadja Saran Camara