Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Cheikh Yérim Seck : «… affectivement, ça n’a jamais fonctionné entre Alpha Condé et moi»

Ce mercredi 29 septembre 2021, Cheikh Yérim Seck, journaliste et fondateur de YerimPost, était l’invité de l’émission «Les Grandes Gueules» de nos confrères d’Espace TV pour passer en revue les dernières actualités guinéennes particulièrement le coup de force en République de Guinée, les relations sénégalo-guinéennes si particulières, les multiples accusations d’escroquerie portées contre lui … Le journaliste sénégalais a passé des heures difficiles  face à ses confrères. 

«Après Dakaractu, j’ai tenté l’expérience Conakryactu, qui s’est révélé très vite d’être une plateforme très très suivie en Guinée. Nous sommes passés d’une vitesse de l’éclair à un réseau de trafic, qui nous a obligés d’étendre audience. Donc le site a explosé ! Un bon jour, un contingent de militaires armés est venu dans nos locaux et a brutalement tout  arrêté. C’est comme ça que Conakryactu a disparu. C’est le régime d’Alpha Condé qui a tué Conakryactu», a affirmé le journalise sénégalais pour répondre à une série de questions portant sur les vraies  raisons de la fermeture de son site Conakryactu.» Et Cheikh Yérim Seck de répliquer : «Comment personne n’a pas su la descente des militaires dans nos locaux ? Il y a eu la descente des militaires ! Ils ont dit que le site était critique vis-à-vis du régime».

«… que j’étais quelqu’un de pro Cellou ou proche Sidya»

Un autre chroniqueur de lui dire : «Il y a beaucoup de sites critiques vis-à-vis. Dites-nous, s’il y a autre chose ?». Répondant cette question, l’ancien journaliste de Jeune Afrique: «Aucun problème, c’est une histoire récente. Le problème est qu’affectivement, ça n’a jamais fonctionné entre Alpha Condé et moi. Ça, c’est connu de tous, parce qu’il a toujours pensé que j’étais quelqu’un de pro Cellou ou pro Sidya. Il n’a jamais caché».

Nous y reviendrons sur les accusations d’escroquerie

Hadja Saran Camara