Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Côte d’ivoire : Laurent Gbagbo fait son come-back politique !

Ce samedi 16 octobre 2021, Laurent Gbagbo – ancien Président de la République de Côte d’ivoire et du FPI (Front Populaire Ivoirien) – fait son come-back politique à la tête d’une nouvelle formation politique, qui «devrait s’appeler Parti des Peuples Africains – Côte d’ivoire (PPA-CI)» à en croire nos confrères de Jeune Afrique.

«Après le FPI qu’il (Laurent Gbagbo) a porté sur les fronts baptismaux avec certains de ses compagnons de route, le Président Gbagbo, pour des raisons qu’il n’est pas utile d’évoquer ici, a pris la décision historique de créer un nouveau parti. Cette décision, qui prend corps ce samedi 16 octobre au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, a pour objectifs de rassembler les Ivoiriens autour de la Côte d’ivoire pour faire de ce pays une nation forte, souveraine et prospère, qui forge son propre destin», a tenu à rappeler les communicants de l’ancien Chef de l’Etat ivoirien.

Le message de Jean Luc Mélenchon

De nombreuses délégations venues de plusieurs pays, entre autres, le Mali, le Burkina Faso, le Congo et le Niger, ont pris part à ce congrès constitutif. Et Jean Luc Mélenchon, député français, d’envoyer ce message au Président Gbagbo : « Merci au Président Laurent Gbagbo de son invitation à votre congrès constitutif. Participant moi-même à la convention de l’Union Populaire, moment majeur de la campagne que je mène en France en vue de l’élection Présidentielle de 2022, je ne peux être présent à vos côtés. Mais je tiens à vous adresser ce message de soutien. En effet, nous partageons certains objectifs décisifs. Votre priorité pour la lutte pour la souveraineté politique et économique des peuples face à l’autoritarisme néolibéral nous parle directement. Elle est une condition du renouvellement des relations, d’égal à égal, entre la France et les pays de l’Afrique francophone notamment. C’est pourquoi j’ai avancé la proposition d’une francophonie des peuples comme nouvelle formule de relation entre nos Nations. Car nous devons faire face tous ensemble aux défis communs comme celui de la crise idéologique. Enfin face aux tensions identitaires partout alimentées par ceux qui veulent faire diversion et protéger les oligarchies, il est essentiel de faire vivre les vertus du dialogue et de la paix civile. Les années passées ont montré la sagesse avec laquelle vous avez pu faire face aux injustices. C’est une chance pour votre pays. Je vous souhaite plein succès dans cette nouvelle entreprise, et forme, le vœu qu’elle serve l’amitié entre les peuples français et ivoirien. Salutations républicaines et militantes».  Ce message de l’homme politique français a été lu par 𝗙𝗿𝗮𝗻𝗰𝗸 𝗔𝗻𝗱𝗲𝗿𝘀𝗼𝗻 𝗞𝗼𝘂𝗮𝘀𝘀𝗶 de la Rédaction du Congrès.

C’est Adama Bictogo, membre de la Direction exécutive du Rassemblement des Républicains pour la Démocratie et la Paix (RHDP), qui a représenté le Président Alassane Dramane Ouattara.

Hadja Fanta Touré