Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée 17,62% admis en 7è année: «C’est un échec clair pour la Guinée» dixit Dr. Faya Millimouno

Farafinainfo.com Actu Socioéducative – Dr. Faya Lansana Millimouno, président du BL (Bloc Libéral), était, ce mardi 28 juin 2022, l’invité de l’émission «On refait le monde» de nos confrères de Djoma TV pour passer en revue l’actualité guinéenne particulièrement le dialogue politique sous l’égide de Mohamed Béavogui, Premier Ministre/Chef du Gouvernement de la Transition, mais aussi et surtout le faible taux d’admission (17,62%) à l’examen d’entrée en 7ème année

«C’est un échec clair pour la Guinée. Parce que quand on dit que pour cette année, tout ceux qui ont fait l’examen d’entrée en 7ème année, seulement 17 sur 100 sont admis. C’est que je crains pour l’avenir de la Guinée». C’est ainsi que cet enseignant devenu politique a jugé le résultat catastrophique de l’examen d’entrée en 7ème année en République de Guinée avant de jeter un regard interrogatoire sur ces différents facteurs : «C’est vrai que dans l’analyse de cela, on a souvent tendance à ne mettre l’accent que sur l’élève. On trouve tous les mots pour dire, ils (les élèves) n’ont pas été sérieux et n’ont pas appris etc. On ne met pas en cause le parent. On ne met pas en cause les enseignants. On ne met pas en cause le niveau d’exécution des programmes. On ne met pas en cause des programmes, qui n’ont absolument rien à avoir avec la vie que nous vivons aujourd’hui. Cela est un échec pour la Guinée. Il faut pour revoir cette situation pour les années prochaines.

Laxisme des uns et des autres

Continuant à égrener les facteurs qui conduisent à ce faible taux d’admission, Dr Faya Lansana Millimouno parle de laxisme tout en faisant remarquer : « Quand je vois le ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation semble se réduire à l’organisation des examens nationaux. Je dis, il faut que cela soit corrigé. C’est en 1ère année, le jour que l’enfant a mis le pied à l’école qu’il faut commencer à lui imprimer des valeurs et faire en sorte qu’il les intègre suffisamment pour que ces valeurs survivent dans la vie. Mais, vous faites passer un enfant par laxisme de la 1ère année à la 2ème, de la 2ème à la 3ème …., maintenant en  6ème année, vous lui dites que vous devez être blanc comme neige ! Non, il faut que la façon dont nous éduquons dans notre pays avec la responsabilité de tout le monde,  les parents, les enseignants, les administrateurs scolaires, les élèves eux-mêmes que nous revoyons, n’est-ce pas cette réalité pour ne pas connaître ces genres de résultats. S’il y a un tel résultat dans n’importe quel pays sérieux qui veut vraiment avoir le leadership mondial, il y a beaucoup de personnes, qui vont tomber».  

Hadja Fanta Touré