Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée : Concertation avec les politiques, la junte prône la «rupture totale»

Ce mardi 14 septembre 2021, le Colonel Mamady Doumbouya, Président du CNRD (Comité National pour le Rassemblement et le Développement), a fait face aux leaders politiques au Palais du Peuple pour lancer la concertation politique tant attendue, qui fait saliver plus d’un. Et ces derniers sont évidemment présents tous ou presque.

Dr. Ousmane Kaba du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), Sidya Touré de l’UFR (Union des Forces Républicaines), Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), Dr. Faya Lansana Milimouno du BL (Bloc Libéral), Bah Ousmane de l’UPR (Union pour le Progrès et le Renouveau), Mamadou Sylla de l’UDP (Union Démocratique de Guinée) et d’autres leaders politiques guinéens…, mais certains politiques guinéens n’ont pas pu accéder à la salle de concertation du Palais du Peuple notamment Etienne Soropgui, leader de «Nos Valeurs Communes », Oyé Beavogui du PDG-RDA  (Parti Démocratique de Guinée et Rassemblement Démocratique Africain) et d’autres…

Le Président du CNRD évoque «l’échec» des Guinéens

Le nouvel homme fort du pays n’a pas manqué de regarder ses interlocuteurs  dans les yeux pour leur dire que : «les élites guinéennes, classe politique, acteurs de la société civile, hommes politiques, militaires ont tous échoué» tout en relevant que certaines personnes ont été Premiers Ministres, Ministres dans ce pays avant même la naissance de plusieurs membres du CNRD, qui ont été acteurs politiques et continuent encore être acteurs politiques.  Comme pour ainsi dire aux uns et aux autres qu’il est temps de rajeunir cette classe politique guinéenne, qui est vieillissante.

«La rencontre a permis aux participants de s’exprimer»

Au sortir de cette concertation, Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG, s’est confié à la presse : «Lorsque nous avons reçu l’invitation, tout suite on a pensé qu’il s’agissait d’une rencontre de prise de contact puisse qu’il n’y avait pas d’ordre du jour, ni de programme, mais la rencontre a permis à certains participants de s’exprimer après avoir écouté le discours du Président du CNRD. Dns son discours il a dit qu’il souhaitait avoir la contribution de tous les acteurs dans la construction de cette transition, dans la définition de ses missions et de ses termes. Beaucoup de gens se sont exprimés. Je pense qu’on va retourner dans nos états-majors ou nos alliances respectives pour essayer de formuler par écrit notre vision, nos propositions que nous allons soumettre aux nouvelles autorités… »   

El Hadj Karamoko Touré