Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée : Hôtellerie & Restauration, des métiers pourvoyeurs d’emplois qui attirent tant de jeunes !

Reportage Farafinainfo.com – Des jeunes gens sont de plus en plus nombreux à choisir les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Des métiers futurs, mais singulièrement pourvoyeurs d’emploi, qui attirent de nombreux jeunes guinéens diplômés ou pas. Les uns et les autres, qui ont d’ores et déjà franchi le seuil des différentes écoles de formations, ont visiblement une très bonne raison. Et certains se sont confiés à Farafinainfo.com … 

 Ouvrir les yeux et l’esprit sur un autre monde

«J’ai choisi l’hôtellerie parce que c’est un métier noble, qui peut ouvrir les yeux et l’esprit sur un monde complétement indifférent. En pratiquant ce métier, on pourrait aisément rencontrer les stars, les ministres et autres hautes personnalités  Je ne dirais pas que les autres ne feront pas facilement ces genres de rencontre. Mais les réunions se tiennent généralement dans les restaurants. Et les grandes rencontres se déroulent évidemment dans les hôtels», a dit Abdoul Kader Camara levant ainsi un coin de voile sur ses réelles ambitions. Tout heureux se former bien pour pouvoir gagner beaucoup d’argents. «Oui, c’est un métier rentable quand tu es bien formé et tu aimes de ce que tu fais. Je me suis inscrit ici pour avoir un diplôme et faire des stages dans les grands hôtels. J’ai ma petite pâtisserie dans mon quartier. Je rêve d’ouvrir un grand restaurant dans le futur», s’est-il confié. Et Abdoul Malik Bah abonde dans le même sens :«Les métiers de l’hôtellerie – restaurant, pâtisserie, cuisine – sont très rentables financièrement et rationnellement. C’est un métier qui ouvre les yeux et l’esprit sur un autre monde différent du siens. J’ai d’autres projets personnels parce que je ne peux pas être un serveur toute la vie». C’est ainsi que cet ambitieux a donné le ton d’un futur entrepreneur. Tant mieux pour la jeunesse guinéenne.

La passion de la pâtisserie en partage   

«J’ai choisi le métier de la restauration, c’est ma passion. J’aime faire la cuisine. Il y a plusieurs métiers enseignés dans cette école, mais je souhaite devenir une grande pâtissière. Deux semaines, nous faisons la pratique, et depuis nous ne faisons que la théorie, mais il faut beaucoup de cours pratiques pour pouvoir assimiler nos cours de la pâtisserie» a souligné Mariame Soumah avant de révéler : «C’est vrai que j’aimerais devenir pâtissière, mais ce métier stresse beaucoup,, car tout doit être parfait». «Moi, je voulais faire la santé, mais je suis tombée malade. J’ai finalement choisi la pâtisserie pour ne pas perdre une deuxième fois après être empêché par la maladie. Je travaille déjà dur pour maîtriser la pâtisserie pour pouvoir me servir de mes compétences pour faire de très bons plats pour mes clients», espère Ousmane Kouyaté, qui se projette déjà dans son futur proche avec beaucoup d’enthousiasmes. A cette allure d’entreprenariat, l’Etat providence va mourir de sa belle mort. Et la Guinée n’aura rien à envier des autres pays.

Reportage de Farafinainfo.com réalisé par Odine Bitki