Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Guinée : La manif du FNDC du 23 juin divise les partis politiques !

Farafinainfo.com Actu les Echos des A.G des partis politiques – Ce samedi 18 juin 2022, les leaders politiques de la République de Guinée ont mis à profit les Assemblées Générales de leurs formations politiques pour se prononcer sur les questions de l’heure notamment «la marche citoyenne et pacifique» de la Coordination nationale du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution) programmée le jeudi 23 juin 2022

RPG Arc-en-ciel ne prendra pas part à la manif du FNDC. «Chers militantes, militants et sympathisants (du RPG Arc-en-ciel), vous avez fait preuve de maturité politique depuis le coup d’Etat du (dimanche) 5 septembre 2021 en prônant la voie de la non-violence comme nous enseigne notre doctrine et de suivre les directives de la Direction Nationale du parti (…)», dit Lansana Komara, Secrétaire Administratif du RPG Arc-en-ciel avant de dire haut et fort à qui veut l’entendre : «Nous avons pris la responsabilité politique en refusant de prendre part à toute manifestation programmée par le FNDC, tirant les leçons et son cortège de tristes souvenirs de déraillements du train avec l’assassinat des plus ignobles … ». Mieux, il a demandé à Alphonse Charles Wright, Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry «d’ouvrir une enquête et d’appeler les uns et les autres à répondre de leurs actes» sur ces évènements malheureux et douloureux, qui se sont déroulés en République de Guinée.

UFDG & UFR soutiennent le FNDC. «Monsieur le Président du CNRD (Comité National du Rassemblement), le pays ne vous appartient pas à vous seul, même si vous avez le fusil de la République. Le fusil appartient à tout le monde. Et ce n’est pas lui qui va régler le problème de la Guinée/ Pendant onze (11) ans, le fusil de la République a été retourné contre les filles et fils de ce pays. C’est à cette situation que vous êtes venu mettre fin le (dimanche) 5 septembre (2021), rappelle Cellou Baldé, Coordinateur des Fédérations de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée) avant de prodiguer ce sage conseil au CNRD, la junte au pouvoir de «réunir les forces vives de la Nation autour de la table avant de la table avant la date du 23 juin, afin d’aplanir les divergences». Mais il ne manquera pas d’appeler les militantes et  militants ainsi que les sympathisants de l’UFDG «à se mobiliser en masse le 23 juin (2022) pour répondre au mot d’ordre de manifestation lancé par le FNDC».  

 MATD prendra langue avec le FNDC

«Aujourd’hui, les membres du Gouvernement estiment que les citoyens guinéens que ce soit le FNDC ou autre, qui se lèvent pour dire qu’ils veulent manifester pensant que la Transition n’est pas en train d’être conduite, selon eux dans l’intérêt du peuple de Guinée, nous nous ferons que de les approcher et discuter avec eux. Donc dans les prochains jours, moi je n’hésiterai pas de rencontrer la Coordination nationale du FNDC pour discuter avec eux. Comme le FNDC voudrait que les choses aillent dans le pays. Et moi en tant que le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, sachant que nous sommes dans une transition et nous voulons que les choses aillent, il n’y a pas de raison qu’on continue à se tirailler par voie de presse ou à travers des communiqués par-ci, par-là pour des questions qu’on peut discuter. J’ai toujours tenté de dialoguer avec eux. Et ils m’ont toujours répondu respectueusement à travers des courriers-réponses. Cette fois-ci, nous allons faire l’effort, formel ou informel de se retrouver autour d’une table pour discuter, aplanir nos divergences et aller sur des propositions concrètes qui puissent permettre à notre pays pendant cette transition, d’avoir une Transition apaisée et inclusive permettant vraiment aux Guinéens de vaquer à leurs occupations», informe et s’engagé le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation d’aller prendre langue avec les responsables du FNDC.

Main tendue du MATD. Evoquant cette sortie médiatique de Mory Condé, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Lansana Kouyaté, leader du PEDN (Parti de l’Espoir pour le Développement National), qui est membre du FTA (Forum pour une Transition Apaisée) demande à la Coordination nationale du FNDC de «saisir la main tendue du MATD». Et poursuivre : «Il n’est jamais trop tard pour bien faire d’il a tendu la main, je souhaite qu’ils (responsables du FNDC) la saisissent… »

El Hadj Karamoko Touré