Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée : Makanera fait la leçon à Hawing et interpelle le Colonel – Président

Cette image d’hier (l’incinération des téléphones des candidats par Guillaume Hawing, Ministre de l’Education Nationale et l’Alphabétisation, ndrl) m’a fait peur. La raison, ce n’est pas la valeur ou le montant que représentent ces téléphones, mais c’est la manière, le principe et le symbole. D’abord, le droit de propriété est garanti par toutes les constitutions du monde surtout en Guinée, et même la charte l’a repris. Cela, seule la loi peut changer ça, parce qu’il faut qu’on apprenne à ceux qui nous gouvernent la hiérarchie des normes.

Un arrêté ne peut pas modifier un décret, un décret ne peut pas modifier même une loi ordinaire, une loi ordinaire ne peut pas modifier une loi organique et une loi organique ne peut pas modifier la constitution. Donc, si on avait modifié cette disposition pour dire quand on saisit un bien ou un téléphone sur un candidat qui tente de frauder, c’est cette disposition qui allait dire le bien saisi devait revenir à qui? La destination finale. Un. Deuxièmement, ce qui m’a paru très bizarre, c’est le fait qu’on détruise un bien. Ce n’est pas parce qu’on a vu l’incinération des produits périmés, des denrées périmées ou de la drogue qu’on peut penser qu’à chaque fois qu’on saisit on doit incinérer. Seuls les produits prohibés doivent être incinérés. Si on saisit, si c’est au profit de l’État, on est obligé de vendre aux enchères publiques pour mettre le produit de la vente dans la caisse de l’État. Mais ce qui me paraît très grave dans ça, c’est le fait que le Président du CNRD (Colonel Mamadi Doumobouya, ndrl) nous a promis que la justice doit être la boussole. Si la justice doit être la boussole, force doit rester à la loi. Si force doit rester à la loi, à chaque fois un agent de l’État, surtout les ministres doivent poser un acte, ils doivent savoir la légalité de l’acte qu’ils posent sinon force ne restera jamais à la loi.

Quand je regarde derrière, ce qui me semble, peut-être que je me trompe, c’est comme si chez les ministres, il n’y a pas une coordination dans la prise des décisions. Parce que quand on dit le gouvernement est caractérisé par la collégialité et la solidarité, qu’est-ce qu’il faut voir derrière ça ? C’est que chaque décision d’un ministre doit être la décision de l’équipe gouvernementale. C’est-à-dire qu’un ministre ne doit pas s’enfermer dans son bureau et prendre une décision. C’est qu’en amont ils sont d’accord de prendre une décision, et en aval ils se soutiennent mutuellement. C’est ça. Le gouvernement est caractérisé par la collégialité et la solidarité. Prenez les décisions ensemble et vous défendez les mêmes décisions ensemble. Quand un ministre de l’Education pose un acte, c’est que tous les membres du gouvernement ont posé l’acte et même le président. Parce que souvent les projets de décision du conseil interministériel sont entérinés au conseil des ministres et le conseil des ministres est présidé par le président de la République. Donc aujourd’hui, tous ceux qui avaient les téléphones saisis peuvent, pour qu’on se rende compte est-ce réellement c’est la loi qui prime et est au-dessus de tout le monde, attaquer le gouvernement à travers le ministère de l’Education devant la loi pour réclamer leurs téléphones. Si cela se faisait et que le gouvernement acceptait de se faire condamner et rembourser les téléphones des gens, ça aurait été un exemple salutaire qui va vraiment nous convaincre que la justice c’est la boussole et que personne n’est au-dessus de la loi.

Le principe de la refondation de l’État ne consiste pas seulement à changer les occupants des postes de responsabilité mais plutôt à combattre la mal gouvernance.

Par Alhoussein Makanera Kaké, leader du parti FND (Front National pour le Développement)