Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Guinée, Makanéra : « Pendant près de 40 ans, la corruption y a été institutionnalisée »

Je dois préciser que je suis naturellement contre l’impunité, sous toutes ses formes. Cependant, je ne vois pas comment on peut appliquer cette loi aujourd’hui compte tenu du contexte guinéen. Pendant près de 40 ans, la corruption y a été institutionnalisée. Quand on parle de corruption, les gens ne voient que les fonctionnaires alors qu’il n’y a pas de corrompu sans corrupteur.

C’est pourquoi je suis d’accord que les gens remboursent l’argent volé, qu’ils soient condamnés, par exemple, à perdre leur droit civil. Mieux, je ne pense pas qu’on soit capable de mettre tout le monde en prison. Parce que si on le fait, on n’aura pas plus de 1% de fonctionnaires libres. Pour la simple raison que quand vous quittez l’école pour aller directement à la fonction, si vous êtes milliardaire, c’est que vous avez volé…

Mon souci donc ma peine, c’est qu’une partie soit sanctionnée et que l’autre ne le soit pas. Mais puisqu’on est convaincu qu’on ne peut pas tous les sanctionner par une peine de prison, mieux donc trouver une solution exceptionnelle vu que c’est une situation exceptionnelle.

Alhoussein Makanéra Kaké, président du parti FND (Front National pour le Développement)