Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée, Me Kourouma, avocat de Dalein : «Le but de cette rencontre était de faire arrêter … »

Conakry, le 23 février 2022, le procès opposant Mamadou Cellou Dalein Diallo au Patrimoine Bâti Public, qui a été ouvert, ce mercredi, au TPI (Tribunal de Première Instance) de Dixinn, est renvoyé au vendredi 25 février.

 Sorti de l’audience, Me Paul Yomba Kourouma, avocat du leader de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée) a dit à la presse : «Le président Cellou Dalein Diallo a cru devoir assigner le Patrimoine Bâti public représenté par l’Agent judiciaire de l’Etat devant le juge des référés pour obtenir l’arrêt cde l’exécution de la sommation qu’il a reçue de la Direction du Patrimoine Bâti Public à son domicile sis à Dixinn…» tout en évoquant les raisons de l’assignation du Patrimoine Bâti Public en justice par son client : «.. fort de son droit, la démarche à l’amiable voire hiérarchique n’ayant pas prospérée : il s’est adressé à l’auteur de la décision et finalement il s’est tourné vers la justice pour le succès pour son rétablissement dans les droits qui sont les siens. Parce que l’occupation de son domaine est publique et a duré plus de 17 ans. Et cela de manière légale».

«… faire arrêter les effets nocifs»  

Parlant de l’objectif de cette action en justice son client, qui est sommé de libérer son domicile avant le 28 février, Me Yomba Kourouma : «Le but de cette rencontre (judiciaire) était de faire arrêter les effets nocifs, dégradants et malveillants de cette lettre ! Il s’agit d’un sujet de droit : le Patrimoine Bâti Public qui revendique une propriété au même titre que Monsieur Cellou Dalein Diallo (…)». Tout en qualifiant la démarche entreprise par la Direction du Patrimoine Bâti Public de «démarche erronée et humiliante» pour faire quitter manu militari son client de son domicile. Rendez-vous le vendredi 25 février pour connaitre le vainqueur de cette confrontation judiciare…

El Hadj Karamoko Touré