Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée, Pr. Alpha Condé : «Ceux qui ont pillé la Guinée vont en payer le prix», chronique d’une prophétie annoncée

Le Pr. Alpha Condé, ancien Président de la République de Guinée, parlait trop, beaucoup trop même. Les anciens Premiers Ministres – Sidya Touré, Mamadou Cellou Dalein Diallo et Lansana Kouyaté – du Général – Président Lansana Conté, il en a beaucoup parlé, peut-être même beaucoup trop. Et ces différents noms constituaient l’ossature de ses discours, c’est le moins que l’on puisse dire.

Le champion du RPG Arc-en-ciel n’a prononcé qu’un seul et unique discours près de 11 ans de sa gouvernance à la tête de la République de Guinée, oui un seul discours, mais sous plusieurs formes. Et les noms des anciens hauts commis de la République, qu’il accusait sans cesse de tous les péchés d’Israël, revenaient régulièrement de ses discours improvisés pour pouvoir «toucher les cœurs de ses interlocuteurs» compatriotes guinéens.

Les noms de ces anciens Premiers Ministres – Sidya Touré, Mamadou Cellou Dalein Diallo et Lansana Kouyaté – étaient des refrains de ses discours accusatoires. La preuve entre les lignes de ses sorties médiatiques. «… Et puis chaque pays a ses réalités. Est-ce qu’il n’y a pas beaucoup de président en Afrique qui ont fait plus de trois mandats ? Ici (Guinée), l’opposition, ce sont les anciens gestionnaires, les anciens Premiers Ministres, qui ont gouverné le pays. Et on sait dans quelle situation ils l’ont mis. Alassane Ouattara avait lui-même dit qu’il n’allait pas laisser le pays à ceux qui l’avaient mal géré», a déclaré dans une interview accordée à Libération.  Le mot était lâché par le premier Président démocratiquement élu de la Guinée, un petit peu quand même. Il dira mieux que son Conseiller économique, Alassane Ouattara.

«Je ne laisserai pas le pays dans la main des bandits»

Et Cellou Dalein Diallo, son principal opposant, n’a pas manqué d’apporter la relique chez  nos confrères de Mosaïque Guinée: «Il (Alpha Condé) qu’il ne laissera pas le pays dans la main des bandits. Je vous ai  toujours dit que Alpha est un dictateur. Sinon qu’il laisse le peuple de Guinée choisit librement son Président. Mais dire qu’il va laisser le pays entre de mains propres, s’il y a bandit dans ce pays, tout le monde sait où il y a des bandits. La rébellion de 2000, l’attentat contre le cortège de (Lansana) Conté, l’assassinant  de Panival Bangoura, tout le monde sait qui les a fait». Le dimanche 5 septembre 2021, les Guinéens se sont réveillés dans les bras du Commandant du Groupement des Forces Spéciales sans le Pr. Alpha Condé. Parole tenue !

«Ceux qui ont pillé la Guinée vont en payer le prix»

Dans un entretien accordé à nos confrères de Jeune Afrique, le Pr. Alpha Condé annonçait la couleur : «Pas de chasse aux sorcières, mais une volonté  forte de clarifier les choses. Les présumés coupables seront convoqués devant la justice, ils se défendront, et les juges apprécieront. Des audits ont été effectués avant notre arrivée au pouvoir, d’autres sont en cours. Pour le reste, nous avons décidé de récupérer tous les bien – terrains, villas immeubles – appartenant à l’Etat et indûment accaparés par d’anciens ministres. Idem pour les commerçants qui ont osé spéculer sur les dons étrangers : ils devront rembourser ou faire face aux rigueurs de la loi. (…) Mon combat n’est pas pour ou contre une tribu, il est pour la bonne gouvernance et contre ceux qui ont mis ce pays à genoux». Et plus loin, il a ouvertement et vertement dit : «Ceux qui ont pillé la Guinée vont en payer le prix»  Et cette  autre prophétie du premier Président de la République de Guinée renversé par un coup de force de son vivant est en train de se réaliser avec l’ouverture d’une information judiciaire contre l’ancien Premier Ministre, Mamadou Cellou Dalein Diallo et Mamadou Sylla, homme d’Affaires dans l’affaire Air Guinée. Pire, les deux anciens Premiers Ministres – Sidya Touré & Mamadou Cellou Dalein Diallo – sont sommés de libérer «leur» domicile appartenant à l’Etat guinéen.

Maintenant que la CRIEF (Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières) a été créée et a ouvert une information contre Mamadou Cellou Dalein Diallo, ancien Ministre des Transports et des Travaux Publics, Cheick Camara, ancien Ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Sylla, Opérateur économique et autres personnes. Que toute la lumière soit faite sur cette affaire Air Guinée. Et qu’on en a finisse une bonne fois pour toutes pour le grand bonheur de ces hauts commis de l’Etat régulièrement mis en causes pour ne pas dire jeter en pâture à la vindicte populaire.

El Madios  Ben Cherif