Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée : Président du CNRD à la RTG, le discours qui rappelle celui tenu face aux leaders politiques !

Le Colonel Mamady Doumbouya, Président du Comité Militaire pour le Rassemblement et le Développement (CNRN), a annoncé les couleurs dès sa toute première prise de parole sur le plateau  de la RTG (Radio Télévision Guinéenne). Pour ainsi dire que le discours du nouvel homme fort de la Guinée face aux hommes politiques n’est que la suite logique de son tout premier discours…

« Mettre en place un système qui n’existe »

«Peuple souverain de Guinée dans sa totalité, nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la Constitution, car nous allons écrire une Constitution ensemble, cette fois-ci. Toute la Guinée, nous allons essayer de nous rassembler, les quatre régions et la diaspora, tous ensemble ici, nous allons mener une consultation inclusive pour décider de l’avenir de ce pays. La personnalisation de la vie politique est terminée. Nous n’allons plus confier à un homme, nous allons la confier au peuple, et nous venons uniquement pour ça, qui est le devoir d’un soldat de sauver le pays. La seule chose qui nous amine c’est ça. …,» a déclaré le patron de la junte sur le plateau de la RTG avant d’annoncer : «Nous allons mettre en place un système qui n’existe pas, mais ce système qu’il faut qu’on le fasse tous ensemble… »

« …tirer la leçon de nos erreurs »

Comme pour dire que le discours du nouvel homme fort de la Guinée face aux leaders politiques n’est pas que la suite logique de son tout premier : «Si nous sommes encore obligés en 2021 de tout reprendre, c’est parce que nous les militaires, vous les intellectuels, les politiciens, les hauts cadres, avons échoué… La plupart d’entre vous avez été des Ministres, Premiers Ministres au moment que certaines victimes n’étaient pas nées. Il faut tirer la leçon de nos erreurs…Aucun calendrier individuel ne sera accepté pour quelques ambitions que se soient. C’est le calendrier qui sera proposé par le peuple que nous prendrons en compte. Personne ne sera exclue, car, nous les élites avons tous échoué »

El Madios Ben Chérif