Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Guinée, Récupération des Biens de l’Etat : Des Guinéens entre espoir et réjouissance

Le Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition, affiche sa ferme volonté de récupérer les biens de l’Etat. Mieux, il a mis en place une Commission interministérielle de récupération des biens de l’Etat. Un acte présidentiel qui suscite beaucoup d’espoirs  chez les Guinéens, qui se réjouissent déjà.

«Le peuple de Guinée aspire un sentiment de confiance. Cette décision du Gouvernement de la transition de récupérer (tous) les biens de l’Etat nous rassure. La corruption, le manque de patriotisme et l’utilisation des biens publics à titre personnel doivent être  sévèrement combattis et ne devraient plus leur place dans notre pays», a laissé entendre Thierno Aliou Boiro avec enthousiasme souhaitant : «Cette Commission interministérielle de Récupération des biens de l’Etat doit agir sans états d’âme pour pouvoir récupérer tous les biens de l’Etat. Il faut que nos concitoyens guinéens sachent  qu’il ne s’agit pas de chasse aux sorcières, mais  juste une chasse contre ceux et celles qui s’accaparent des biens publics».

«Une lueur d’espoir se profile à l’horizon»

Même enthousiasme chez Cherif Abdoulaye Diallo : «Le problème de gestion des domaines publics est un problème majeur en Afrique et particulièrement en Guinée. La mise en place de cette Commission interministérielle, qui est présidée par Bachir Diallo, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, est une lueur d’espoir se profile à l’horizon». Et sur la même lancée, il se lamente et dénonce : «L’accaparement des biens de l’Etat guinéen est une pratique ignoble, qui doit être combattu par toutes et tous, mais hélas ! Cette pratique est encouragée dans notre pays, la Guinée. Les anciens dignitaires des précédents régimes devraient de leur propre gré procéder à la restitution des biens de l’Etat sans aucune contrainte».  Quant à cet autre citoyen en la personne de Jonathan Wendmi, il se réjouit de la mise en place de cette Commission. «L’idée de créer une telle Commission interministérielle de récupération doit être saluée par toutes les filles et tous les fils de la Guinée. Les biens de l’Etat, qui seront récupérés, doivent être mis à la disposition des différents hauts cadres, qui sont en train de servir actuellement l’Etat guinéen», martèle-t-il.

Abdoulaye Baldé