Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

« Le Plan de l’esprit malin n’aura pas lieu en Zone CEDEAO» Lettre ouverte au Président de la République S.E. Macky Sall

Excellence Monsieur le Président de la République,

En tant que Citoyenne à part entière de ce pays de droit et de démocratie qu’est le Sénégal, je me permets de vous adresser cette lettre ouverte pour attirer votre attention à propos de cette affaire malienne.

A bien analyser les indignations, incompréhensions et surprises notées de part et d’autre auprès de concitoyens sénégalais, africains et même occidentaux, suite aux sanctions économiques prises par la CEDEAO contre le peuple malien, je vous assure Monsieur le Président de la République que “l’esprit malin” a préparé un plan et vous a entraîné sciemment dans une aventure glissante et incertaine qui menace sans aucun doute la quiétude sociale et économique du peuple sénégalais, pays frère du Mali.

 Monsieur le Président de la République,

Dans cette affaire malienne, l’opinion publique à travers les commentaires a tiré la sonnette d’alarme sur le fait que vous avez entre vos mains la partie la plus tranchante du couteau (aiguisé depuis les bureaux de l’Occident par « l’esprit malin ») que vous et vos collègues de la CEDEAO ont brandi pour combattre la junte malienne.

Prenez garde Monsieur le Président ! Ce qui est arrivé à la Libye pourrait être le même dessein que « l’esprit malin » compte dérouler dans la sous-région.

On dit que les États n’ont pas d’amis, ils ont des intérêts. Pour ma part, ce jargon n’est pas Sénégalais puisque notre pays, reconnu pour son hospitalité légendaire et son leadership exemplaire, a toujours su garder et entretenir des relations franches de fraternité avec tous les pays du monde sans droit d’ingérence dans leurs affaires internes.

Ce qui fait que ce leadership exemplaire sénégalais a toujours été consulté par les instances internationales pour servir d’émissaire dans les pays en conflits, c’est parce que tout simplement, de dignes fils et filles sénégalais ont toujours trouvé les mots qu’il faut pour apaiser tout foyer de tension, autant sur le plan local qu’international. Et c’est aussi grâce à leurs efforts considérés que ce pays continue à avancer sûrement et à assurer la place qu’il mérite aux yeux des populations et sur la scène internationale.

Monsieur le Président de la République,

Qu’est-ce qui peut sous-tendre cette hospitalité légendaire et ce leadership sénégalais si ce n’est que LA PAIX ?!

C’est parce que tout simplement nous avons toujours prôné des valeurs sociales et humaines qui ont permis de faire de ce pays une terre d’accueil favorable pour les étrangers vivant parmi nous mais également une terre où ses habitants ont fait du commun vouloir de vivre ensemble, le garant de la paix sociale dans la quête quotidienne de leur mieux-être et du mieux-faire.

Voici le véritable trésor que le Sénégal a su conserver à travers des siècles dans la marche de son histoire. De nos vaillants guerriers en passant par nos guides religieux et nos férus politiques, le mot « DIAM »(Paix) a servi de leitmotiv dans le dialogue social. C’est ainsi qu’avec le pays frère le Mali, le Sénégal a toujours entretenu des relations séculaires en partageant la même histoire commune autour de ce trésor universel qu’est La Paix.

Aujourd’hui le Sénégal est embarqué dans cette affaire malienne. Et Dieu Sait que derrière ce toile de fond politique, des millions de sénégalais et maliens s’activent quotidiennement en contribuant à l’effort économique et social des deux pays.

Alors, qui perd dans cette bataille contre le Mali ? Certainement, ce n’est pas le Plan de « l’esprit malin ».

Monsieur le Président,

En tant que Citoyenne à part entière de ce pays de droit et de démocratie, je vous demande solennellement de retirer la voix de la République du Sénégal de cette décision qui non seulement n’affectera pas directement les pays de vos homologues de la CEDEAO mais impactera incontestablement sur la vie économique, sociale et sécuritaire du Sénégal.

Monsieur le Président,

Contrairement au Ghana et à la Côte d’Ivoire, le Sénégal n’a jamais eu un coup d’État. Vous savez pourquoi ? Parce que quand le Pouvoir est dans la rue, les sages sénégalais comme je l’ai cité plus haut ont été toujours là pour sauver la République à travers le dialogue entre citoyens.

Bien entendu, personne n’est pour un coup d’État mais votre homologue le Président Ghanéen a sans doute oublié de vous dire que son prédécesseur Rawlings avait pris le pouvoir par un coup d’État pour remettre le Ghana sur les rails. Quant au Président Ivoirien, lui aussi a sans certainement oublié de vous dire que la Côte d’Ivoire a traversé une épreuve sanglante lors de son accession au Pouvoir.

 Monsieur le Président,

Il n’est jamais trop tard pour revenir en arrière. La grandeur d’un leader se mesure par son courage de revenir sur sa décision si cette dernière peut sauver la dignité et la quiétude sociale de son peuple. Alors je vous conseille solennellement de rester en position médiateur car votre leadership est reconnu à travers le monde plutôt que d’être embarqué en agent sanctionnant un peuple frère avec qui le Sénégal a toujours entretenu des relations séculaires en partageant la même histoire commune.

Je suis le fruit de cette histoire commune, Monsieur le Président !

Mon grand-père maternel Macirè DAFFE est 100% malien. Il avait quitté le Mali pour venir fonder une famille sur les rives du fleuve Casamance, en tenant un grand comptoir de distribution de Cola, il était l’unique fournisseur de ce SYMBOLE DE PAIX dans toute la zone. Combien d’unions ont été célébrées à travers ce commerce ?

Pour nous africains qui connaissons la valeur symbolique et culturel de la Cola.

Ce fruit béni par l’esprit des ancêtres a toujours scellé LA PAIX et L’UNION entre les individus, les familles et les peuples.

Monsieur le Président de la République,

C’est pour vous dire combien le Mali et le Sénégal sont comme la Cola, personne ne peut les dissocier car ces deux peuples ont toujours vécu ensemble en harmonie dans l’entente et la paix. Alors, je vous conseille de porter votre bâton de pèlerin et d’aller discuter personnellement avec nos frères maliens, car c’est dans la diplomatie renforcée d’un dialogue permanent et infatigable que surgissent les meilleures solutions.

 Ps : Monsieur le Président,

Nous peuple sénégalais clamons haut et fort que nous préférons consacrer nos ÉNERGIE ET FORCE à vos côtés pour vous accompagner dans la poursuite des réalisations des grands chantiers du Programme Sénégal Émergent et sans oublier que nous attendons impatiemment votre prochaine mission à la tête de l’Union Africaine, laquelle nous espérons sera pilotée avec brio vu votre leadership reconnu et salué par vos pairs.

Mes hommages et respectueuses considérations Excellence.

« Le Plan de l’esprit malin n’aura pas lieu en ZONE CEDEAO ! »

JEUNSSE AFRICAINE DEBOUT !

ENSEMBLE POUR LA PAIX ENTRE NOS PEUPLES !

One love.

_____

Mercredi 12 Janvier 2022 – Plume de Citoyenne

Marem KANTE