Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Le Pr. Alpha Condé, dans un rôle de prédicateur : «Ça va aller très mal», pas seulement qu’en Guinée

Conakry, le 20 mars 2022 – Le Pr. Alpha Condé, ancien Président de la République de Guinée, qui est officiellement aux Emirats Arabes-Unis pour se soigner, intervient sans cesse dans le débat de sa formation politique, RPG Arc-en-ciel et continue de faire parler de lui.

Renversé le dimanche 5 septembre 2021 après onze (11) ans aux commandes de la République de Guinée, le Pr. Alpha Condé s’est envolé, mardi 18 janvier 2022, pour les Emirats Arabes Unis pour des soins. Et continue à faire parler de lui depuis peu de temps après des documents «signés» désignant Dr. Ibrahima Kassory Fofana comme le président du Conseil Exécutif provisoire du RPG Arc-en-ciel. Une vidéo de l’ancien Président de la République circule sur la toile depuis des heures, c’est désormais une audio du géniteur du RPG qui fait son apparition sur la toile.

Alpha Condé prédit un mauvais présage

Evoquant la réorganisation de son parti politique, l’ancien locataire de Sekhoutouréya conseille ses compagnons politiques : «Il faut que le parti soit en ordre de bataille» tout en prédisant : «Parce qu’en Guinée, ça va aller très mal, mais particulièrement en Guinée. Parce qu’il n’y a pas d’argent et tous les prix sont montés. J’ai déjà vu qu’en Côte d’ivoire, il y a des problèmes, tous les prix vont monter en flèche». Il prodigue d’autres conseils à ses compagnons politiques et mentionne leurs deux préoccupations du moment : «Pour éviter les divisions, il faut mettre en place une gestion collégiale. Pour le moment, on a deux choses à faire : nous réunir et tirer les autres. Par exemple, Faya m’avait soutenu, ensuite, à travers deux fils de Labé, on va gagner les gens de Cellou, avec qui j’avais commencé à travailler. C’est-à-dire ; il faut élargir et tirer le tapis sous Cellou».

Le Prof Condé parle de ses meilleurs ennemis : Cellou & Sidya

Poursuivant son monologue, l’ancien opposant historique continue de parler de ses désormais opposants en ces termes : «Et il y a des gens qui peuvent nous aider pour ça, qui ont commencé à travailler avec les gens de  Cellou, qui veulent le déstabiliser. Bon, Sidya, lui, tous ses gens sont avec nous. Cellou, je crois qu’il est très déçu parce que qu’il pensait que le changement (le coup d’Etat du dimanche 5 septembre 2021, ndrl) allait l’aider. Et je crois que ce sont eux (Mamadou Cellou Dalein Diallo et ses militants, ndrl) qui vont s’opposer de plus à Doumbouya».

Réorganisation du RPG Arc-en-ciel encore et toujours

Et l’ancien Président de mesurer les poids des uns et des autres : «Il faut qu’il y ait Kalil (Dr. Ibrahima Kalil Kaba) Damaro (Amara Damaro Camara), Kassory (Dr. Ibrahima Kassory Fofana), il faut que dans l’ensemble qu’il y ait une gestion collégiale. Zakaria  (Zakaria Koulibaly) ne représente rien, je m’en fous. Zakaria peut-être contré par Toumani (Toumani Sangaré) et autre Ousmane Kaba a été chassé de Siguiri, Kouyaté n’a pas bougé». Décidément, le plus politique des Guinéens a du mal à s’éloigner de l’arène politique.

El Hadj Karamoko Touré