Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Le prix du carburant augmenté en Guinée: Mamadou Sylla et Cellou Dalein Diallo sur la même longueur d’ondes

Le Gouvernement guinéen a procédé à l’augmentation du prix des carburants à la pompe depuis ce mardi soir. Officiellement, le prix du carburant passe de 9.000 à 11.000 Francs Guinéens. Une augmentation qui ne laisse personne indifférent. Autant dire qu’elle fait couler d’encre et de salive dans le pays. Et les leaders politiques guinéens ne sont pas en reste. Après l’honorable El Hadj Mamadou Sylla, Chef de file de l’Opposition guinéenne, qui s’est exprimé sur la page de son institution tout en relevant l’augmentation des tarifs des transports, c’est El Hadj Mamadou Cellou Dalein, Président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée),  trouve « c’est inopportun et même inhumain d’augmenter le prix du carburant »

Mamadou Sylla ne fustige pas la hausse du prix du carburant à la pompe, mais il désapprouve la manière. Il l’a fait savoir en ces termes: « Ce n’est pas une première fois qu’on augmente le prix du carburant à la pompe en Guinée. L’augmentation et la diminution du prix du carburant font partie de la gestion courante du pays, mais le problème est qu’on ne fait rien à temps. Les autorités publiques devraient faire un travail de sensibilisation auprès des différents syndicats de transporteurs et mais aussi des études permettant d’avoir une idée de la somme à ajouter ou à diminuer pour avoir une référence sur laquelle le gouvernement se basse pour augmenter ou diminuer le prix du carburant à la pompe. Les autorités publiques devraient penser aux mesures accompagnement avant de procéder à la hausse du prix du carburant à la pompe » Évoquant les différents tarifs interurbains des transports, le Chef de file de l’Opposition guinéenne a révélé l’augmentation.« Les taximètres demandent aux usagers 2.000 Francs guinéens avant de s’installer à bord de leur taxi. Et pourtant, nous avons des gens à la télévision, qui se sont engagés à ne pas augmenter les tarifs des transports. Tu montes à bord du taxi ou restes au bord de la route! » a-t-il martelé.

‘… les autorités insultent l’intelligence des Guinéens…  » 

Quant au principal opposant du régime du Pr. Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Cellou Dalein Diallo a publié sur les réseaux sociaux: « C’est inopportun et même inhumain d’augmenter le prix du carburant en cette période de soudure alors que le coût du transport est déjà fortement obéré par l’état désastreux des infrastructures routières. En plus, les autorités insultent l’intelligence des Guinéens en soutenant mordicus que cette augmentation de 22,2% n’aura aucun impact sur le coût du transport. Ils oublient ou nient volontairement que le prix du carburant est un élément important du coût du transport des personnes et des biens. Les transporteurs n’accepteront jamais une décision qui met leurs entreprises en faillite même si des syndicats corrompus le leur demandent. Ce sont donc bien les consommateurs, déjà fortement éprouvés par les crises sanitaire et économique et une inflation à deux chiffres, qui paieront la facture de cette décision qui ne vise qu’à résorber les déficits crées par le troisième mandat. »

Visiblement l’ancien et l’actuel Chef de file de l’Opposition guinéenne sont d’accord que ce sont les Guinéens qui vont payer la facture de l’augmentation à travers les tarifs interurbains des transports. Pour une fois, ces deux leaders politiques sont sur la même longueur d’ondes. 

Hadja Fanta Touré