Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Lettre d’Algérie: Un régime aux deux visages

Par Chahredine Berriah

L’orgueil… démesuré algérien est connu, mais à force d’en faire référence et de s’y appuyer pour « faire la gueule » à tout le monde et lui chercher querelle, cela devient ridicule et surtout…dangereux pour une nation ressemblant à un bateau à la dérive et dont le commandant, insouciant ou suicidaire, s’obstine à s’enfoncer dans les profondeurs.

Le régime sénile, susceptible, aveugle et belliqueux isole le pays par ses décisions irréfléchies et provocatrices.

 Il est vrai que Macron a touché à la fibre nationaliste des Algériens en leur reniant l’existence de leur nation avant la colonisation française en 1830. Des propos irresponsables et condamnables d’un chef d’Etat d’une puissance occidentale.

Evoquer le nombre d’Algériens en situation irrégulière dans l’Hexagone auxquels le gouvernement algérien refuse de délivrer des laisser-passer pour permettre leur rapatriement… pour justifier le refus d’octroi de visa aux ressortissants algériens dont des journalistes, des médecins, des ingénieurs et d’autres cadres, cela s’appelle du chantage.

Mais, riposter promptement et d’une manière unilatérale en refuser le survol du territoire algérien aux avions militaires passant au Sahel, rompre des contrats avec des sociétés françaises, cela s’appelle de la précipitation de la part des dirigeants algériens. Des dirigeants gâtés et gâteux.

C’est bien de tenir tête à l’ancien colonisateur, mais où est cet orgueil devant les milliers de jeunes, moins jeunes, femmes et enfants qui prennent tous les jours des barques pour joindre les côtes ibériques ?

Plus de 2 000 algériens sont arrivés dans le sud de l’Andalousie, notamment Almeria. Aucune déclaration du président de la république qui semble regarder loin, mais pas sous son nez, ni autour de lui. Le pays se vide de plus en plus de son peuple à cause de la misère, l’injustice, la discrimination et un avenir sombre. Une honte pour le plus grand pays de l’Afrique, l’un des plus riches au monde par son pétrole, son gaz, ses mines (Or, phosphate…).

Cela n’a pas écorché l’orgueil de dirigeants aveugles, sans scrupules.

Avant de défendre la réputation des Algériens à l’étranger, il faut leur offrir une vie décente chez eux. Ils gagneront en crédit et fédéreront le peuple autour d’eux. Le peuple pacifique et patriote n’est pas dupe. Face à la malhonnêteté et le larbinisme de ces vieux « gérants » imposés par l’armée,  il opte pour la résilience parce que réprimé dans ses marches pacifiques et braver la Méditerranée pour un éventuel bonheur chez l’ancien colonisateur, via l’Espagne.

Votre répression à l’égard de vos compatriotes et  votre bellicisme à l’égard de l’étranger, notamment la France et le Maroc avec lequel vous avez coupé tous les ponts, est une preuve que votre orgueil n’est qu’une honteuse supercherie pour tenter de vous éterniser dans la « colonisation » d’une nation qui vous rejette ?

La France a colonisé l’Algérie pendant 132 ans. L’Algérie s’est libérée après tant de sacrifices et de martyrs.

Et vous, dirigeants séniles, pour combien d’années encore vous comptez prendre le pays en otage ? Pas 132 ans en tous cas, car le plus jeunes d’entre vous est septuagénaire. Sur le seuil de la mort !

C.B