Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Manif au Sénégal : Ousmane Sonko fait un bilan de 3 morts et dit «Macky Sall est un assassin»

Farafinainfo.com Actu sous régionale – Dakar, Ziguinchor et d’autres villes du Sénégal  ont été le théâtre, ce vendredi 17 juin 2022, d’affrontements entre les manifestants et les agents de la police. Et Ousmane Sonko, Député, Maire et président du Pastef (Patriotes africains du Sénégal  pour le Travail, l’éthique et la Fraternité ), qui a fait une déclaration cette nuit, est revenu sur les événements annonçant trois morts et qualifiant Macky Sall «de Président assassin»

 Lisez l’extrait de sa déclaration pour en savoir davantage …  

 ‘’Ces crimes ne resteront pas impunis’’ «Chers compatriotes du Sénégal et de l’Afrique, bonsoir ! Nous venons (..) pour revenir les évènements de ce jour à Dakar, à Ziguinchor et épisodiquement dans d’autres endroits du Sénégal. A l’entame de mes propos, je voudrais d’abord m’incliner devant la mémoire des trois (3) disparus. Nous avons appris qu’il y a eu des concitoyens qui ont été victimes de la répression aveugle des Forces de Défense et de la Sécurité de Macky Sall : l’une à Dakar, une personne qui n’avait rien à voir avec la manifestation, qui serait même handicapée, mais qui a été victime de la répression aveugle des Forces de Défense et de la Sécurité de Macky Sall, qui ont incendié l’endroit om il se trouvait. Et son handicap ne lui permettant pas de s’en extraire. Les deux autres ont été enregistrées respectivement à Ziguinchor et à Bignona c’est-à-dire dans deux départements de la région de Ziguinchor. Il s’agit notamment de Monsieur Abdoulaye Diatta et de Monsieur Idrissa Goudiaby. Nous nous inclinons devant leurs mémoires, nous présentons à leurs familles, à leurs proches et à tout le peuple sénégalais nos condoléances les plus attristées. Et nous vous promettons que ces crimes de plus, dans le registre, dans le répertoire de Macky Sall, ne resteront pas impunis.

Chers compatriotes ! Nous venons de vivre une journée qui s’inscrit dans la droite ligne ce qu’on a vécu il y a à peine un an et demi, et qui est consécutif à la gestion autocratique ou la tentative de gestion autocratique du pouvoir d’Etat par Macky Sall et son clan. De quoi est-il question d’exercice des libertés les plus élémentaires inscrites dans notre Charte fondamentale, qui est la Constitution (…) parmi lesquelles la liberté de manifester, la liberté de s’associer, la liberté d’aller et de revenir, mais également la liberté de culte (…)

Aujourd’hui, Dakar a cessé de fonctionner durant toute la journée, mais tout le Sénégal, allais-je dire, a été bloqué toute la journée. Si la manifestation a été autorisée, elle se serait tenue uniquement à la place obélisque à Dakar dans la discipline, dans l’ordre et dans la paix, il n’y aurait ni blessés, ni pertes en vies humaines, les gens auraient délivré leurs discours et se seraient repartis tranquillement chez eux. Tout ce qui s’est passé, aujourd’hui, est de la responsabilité unique et exclusive de Macky Sall» 

Ousmane Sonko s’adresse à Macky Sall. «Alors, je voudrais d’abord m’adresser à Macky Sall pour lui dire qu’il est un Président Assassin. Après avoir assassiné 14 personnes lors des évènements février-mars 2021, le voilà qui ajoute 3 autres victimes à son répertoire en juin 2022. Tous ses crimes ne resteront pas impunis. Nous nous soutenons qu’après … Ce qui s’est passé à Bignona, où il n’y avait de manifestation, prouve que Macky Sall est un assassin. Un gendarme a visé et abattu un jeune homme. Il a eu l’ordre de le faire. Le Général Moussa Fall a donné instruction à ses gendarmes d’user de tous les moyens … A Ziguinchor, on a tiré à balles réelles sur des manifestants. L’un a été touché au cou et il a succombé à ses blessures. L’autre a été touché à la jambe ? Il y a eu des blessés/ Pourquoi lors des manifestations, ce n’est que dans le Sud du pays que les gendarmes sont autorisés à tirer à balles réelles ? Macky Sall ne considère pas les Casamançais comme des humains…»

Extrait de la Déclaration Ousmane Sonko traduit par Hadja Fanta Touré