Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Mauritanie : Ahmed Sidibé, une carrière bien remplie

La désignation d’Ahmed Sidibé, l’enfant du Ksar, comme entraineur adjoint des Mourabitounes a été bien accueillie dans le milieu du football mauritanien. Même si plusieurs voix, après le limogeage de Corentin Martins, avaient souhaité que la sélection nationale soit confiée à un national (ce qui visiblement n’est pas possible à cause de l’absence de la licence A Pro chez nos entraineurs), son arrivée a fait taire les critiques.

Disposant d’une longue expérience au niveau national et international, il sera d’un grand apport pour la reconstruction de l’équipe nationale avant le début de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) au Cameroun. C’est bien de cela qu’il s’agit et cela nécessite la présence dans le haut niveau du staff de quelqu’un qui connaît bien la réalité de notre football. L’ancien capitaine des Mourabitounes en 2006 est un enfant du sérail qui a naquit en 1974 dans le vieux quartier du Ksar. Il a très vite pris le chemin du stade tout comme ses frères Habib, Abdallahi et Bilal. Attaquant très technique et prolixe devant le but, il a fait ses premières armes avec l’ASC Ksar de la grande époque. Il a été ensuite appelé très tôt en équipe nationale ou il s’est imposé comme l’un des meilleurs attaquants.

Ambitieux, il est parti en France pour tenter sa chance dans le circuit professionnel ou il a évolué en national en 1999-2000 avec le SCO Angers. L’année suivante, il a rallié l’AS Vitré puis Viennes en CFA2, promue dès sa première saison. Remarqué par ses prestations, il s’est engagé en professionnel avec le Nîmes Olympique en 2003-2004. Par la suite, il est passé par le club de Vendée Luçon Football, alors promu en CFA. Globetrotter, il est revenu en 2005-2006 en national au Gazeloc Ajaccio pour ensuite signer avec Clermont Foot et puis DH Languedoc.

Après plusieurs années en France, il décide en 2007 de tenter l’aventure au Qatar où il joué en D2 avec Al Mesaimeer Sports Club.

Après une saison, il est revenu en France où il a rejoint les Voltigeurs de Châteaubriant.

Diplôme d’entraineur en poche en 2013, il prend en main le club de Redon avec lequel il enregistré de très bons résultats. Il a pris d’autres clubs par la suite où son travail a été très apprécié.

Il faut dire que malgré son intégration réussie en France Ahmed Sidibé avait toujours un œil tourné vers le pays où il espérait revenir un jour pour prendre l’équipe nationale en main. Contacté par la Fédération Mauritanienne de Football, il n’a pas hésité un seul instant parce que désireux de servir son pays.

Mohamed Feily