Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Mauritanie : Ghazouani entérine la solution ultime par un semblant de concertations

Associées à vos prédécesseurs, on croyait révolues les politiques d’assimilation – entendez arabisation forcée – des composantes nationales de la Vallée qui ont construit la Mauritanie censée être plurielle, tolérante et juste. Il n’en est rien.

Depuis votre élection en août 2019, les seuls actes que vous avez posés permettent de penser que votre unique projet politique se résume à faire de la Mauritanie un pays exclusivement, totalement arabe et ce de façon définitive et irréversible. Rien d’autre ne vous intéresse. Si, les seuls projets économiques qui vous préoccupent ont pour finalité les dépossessions et la mise à l’écart des populations noires de la Vallée.

En deux ans de règne, oui seulement deux ans, votre bilan de l’exclusion de la composante négro-africaine pèse plus lourd que ceux de vos prédécesseurs réunis. Dupes sont celles et ceux qui ne voient pas votre duplicité avec les mouvances racistes panarabistes. Des nominations aux langues, plutôt la langue arabe, votre cohérence saute aux yeux. Vous agissez semaines après semaines avec une main de velours, de façon méthodique, avec une détermination sans faille.

On reparle encore et encore de retranscription de nos langues (Pulaar, Sooninke et Wolof) en caractères arabes, de l’arabe comme langue de paradis de la « race élue de Dieu »….. Du déjà entendu sous d’autres cieux. Un débat que l’on croyait dépasser.

A l’approche d’un possible dialogue/concertations nationales/ mascarade initié par et pour votre pouvoir raciste, vos protégés uniques bénéficiaires de tous les privilèges liés à la citoyenneté mauritanienne ressassent la même rengaine. La solution ultime légalisée par vos « concertations » se dessine. Il s’agit dès lors pour nous d’être ou de ne plus être.

Par Mariame Kane