Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Mauritanie : Moussa Ould Khairy pour franchir un nouveau palier

Farafinainfo.com – Actualités Sociopolitiques & Sportives – A quelques mois des élections pour la présidence de la Fédération Mauritanienne de Football, les regards se tournent vers ces échéances importantes qui vont soit permettre au Président en place de briguer un quatrième mandat où de transmettre le témoin à un challenger comme le souhaiterait certains membres du bureau exécutif actuel. « Le changement ferait beaucoup de bien », disent certains de l’intérieur même du bureau exécutif actuel de la FFRIM.

Il est bien vrai que notre football a atteint un certain niveau avec de très grands progrès : Qualifications CAN, CHAN, bond au classement FIFA, séminaires CAF/FIFA, vice-présidence de la CAF, etc. Toutefois, on ne doit pas perdre de vue que tout cela est devenue possible grâce au soutien de l’Etat, notamment la prise en charge totale et entière des équipes nationales. Il est important à ce niveau de signaler que ni la CAF, ni la FIFA ne financent les équipes nationales.

Par ailleurs l’Etat ne s’est jamais immiscé dans la gestion financière de la Fédération. Une position qui a permis à la Fédération d’avoir des financements extérieurs et surtout à son Président de postuler librement à la présidence de la CAF.

Les avions privés, les hôtels et les longs séjours à l’étranger, les primes des joueurs, les salaires des staffs des équipes nationales, c’est le trésor public. Et pourtant, il n y a de retombées pour l’Etat contrairement à d’autres pays.

Bref, malgré cela la situation est peu reluisante quand on dépasse l’équipe nationale À. Les espoirs, les juniors et les cadets n’arrivent toujours pas à décoller et nos clubs engagés dans les compétitions continentales n’ont pas réussi à passer les tours préliminaires..

Nos clubs sont faibles et notre championnat limite et que dire de ce qui se passe dans nos régions.. On a beau crier et s’émerveiller devant le siège de la Fédération, qui passe à deux étages (avec ascenseur svp), du parking, du restaurant, de la boutique et du Centre médical annoncé.

Est cela, la promotion du football? Bien sûr que non parce que la promotion du football passe d’abord par un soutien réel aux clubs, qui terminent difficilement les saisons, une vulgarisation à l’intérieur du pays et aussi l’implication des acteurs locaux dans la gestion du football. L’expertise Internationale est bonne pour un temps mais c’est l’expertise nationale qui reste. Voilà un peu la situation de notre football à quelques mois des élections.

Pour ceux qui aspirent au changement, un homme et pas n’importe lequel n’a décidé de se présenter pour les prochaines élections. Il prône une ouverture plus démocratique plus représentative impliquant l’ensemble des acteurs du football. Il s’agit de Moussa Ould Khairi, le Président du club de T.Zeina. Soutenu par de nombreux sportifs, il vient avec un programme ambitieux fait avec et pour les sportifs. Il compte impliquer l’ensemble des acteurs du football et de travailler de concert avec les présidents des clubs et des ligues pour avoir des clubs forts et ambitieux et surtout des joueurs capables de rivaliser avec les meilleurs.

Cette candidature, qui ne sera certainement pas la seule, est murement réfléchie et dénote de l’intérêt constant que montre Moussa Ould Khairi à la promotion du football. Dans les prochains jours, il compte organiser une grande rencontre au cours de laquelle il échangera avec tous les acteurs.. Que ceux qui murmurent tous bas où ceux qui ont peur se manifestent parce que le train est en marche…

Mohamed Feily