Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Mauritanien.ne d’ici & d’ailleurs : Diombar Ba répond aux Questions de Lala Aïcha Housseine

Rubrique Mauritanien.ne d’ici & d’ailleurs de Farafinainfo.com Diombar Ba est Directeur technique très audacieux et ambitieux pour l’ASC SNIM, qui ne se contente pas du tout de la 3ème place. La saison prochaine, il voudrait voir son club au sommet du football mauritanien en étant champion de la Mauritanie et vainqueur de la Coupe du Président de la République. Et c’est tout le mal que Farafinainfo.com lui souhaite. Rencontre avec … un Mauritanien qui a des idées très claires …   

Présentez-vous aux lecteurs de Farafinainfo.com, site panafricain d’informations générales ?

Je m’appelle Diombar Ba, informaticien à la SNIM (Société Nationale Industrielle et Minière, ndlr) et cofondateur de DTIC Consulting, une entreprise spécialisée dans la solution informatique et également Alumni Young African Leaders Initiative, parallèlement aussi je suis Alumni de Tony Elumelu Fondation Entrepreurship 2019, et activiste dans les associations. Actuellement, j’occupe le poste de Directeur Technique de l’ASC (Association Sportive et culturelle, ndrl) SNIM au-delà de l’équipe de football, l’ASC SNIM est composée de plusieurs sections comme le Basket, Tennis, Pétanque, Pêche et Natation, Lutte, Tir à la cible, Futsal, Beaux-arts, Mahadra, Jeux d’Echec et Scrabble.

« Je voudrais féliciter FC Nouadhibou pour leur titre de Champion »

Quel regard portez-vous sur le championnat « Super D1 Mauritanie », qui vient de finir par le sacre du FC Nouadhibou, qui a engrangé 56 points en 26 journées ?

Tout d’abord, je voudrais féliciter FC Nouadhibou pour leur titre de champion cette saison. Malgré les hauts et bas, le championnat a fini dans de bonnes conditions, c’était aussi intéressant de voir que la course au titre s’est jouée jusqu’aux dernières journées ce qui montre clairement que toutes les équipes étaient bien organisées et ambitionnaient de prendre le titre. Le niveau s’est amélioré par rapport aux années passées, du beau jeu, des joueurs talentueux et des techniciens qui font progresser, tout ça avec les efforts de la Ligue Nationale de Football malgré certains moyens.

« Nouadhibou, une ville économique, mérite et doit jouer aussi sa partition dans le développement du football »

Etes-vous satisfait du niveau du championnat mauritanien de football ?

Comme je l’ai dit en haut, cette saison, le championnat était intéressant, parce que les années passées, le titre de champion était bouclé avant quatre (4) ou cinq (5) journées, et on voyait juste deux équipes, qui se disputaient vraiment le titre de champion, mais cette saison, c’était presque quatre (4) clubs qui pouvaient à un moment donné prendre le championnat national. On constate clairement que les clubs se battent tous pour le même objectif, celui de finir en tête du championnat. L’autre aspect, c’est au niveau des infrastructures qui accueillent les matchs du championnat et les programmations, presque tous les clubs sont basés à Nouakchott sauf trois (3), ce qui pose une grande difficulté aux clubs de s’entraîner comme il faut, certes il y a de l’effort derrière de la part de la Ligue, mais le fait de priver depuis deux (2) années le stade de Municipal de Nouadhibou des matchs de championnat national est un grand gâchis pour le football mauritanien. J’espère que la saison prochaine, nous verrons des matchs du championnat de football au stade Municipal de Nouadhibou, parce que Nouadhibou, une ville économique mérite et doit jouer aussi sa partition dans le développement du football mauritanien dans les plans.

Et le parcours de l’ASC SNIM, votre club, qui s’est classée 3ème avec 47 points en 26 journées ?

Cette saison comme tant d’autres saisons précédentes, nous étions aussi très ambitieux et nous avons mis les moyens qu’il faut pour aller recruter de bons joueurs et avoir un bon staff, notre objectif c’était de finir en tête du championnat, à défaut de finir sur le podium et c’était chose faite. Nous avions bien entamé notre saison, avec une pré-saison deux mois avant l’entame du championnat, ce qui nous a permis de faire une très bonne première partie en étant bien placé malgré les matchs en retard de nos concurrents. Après la deuxième partie, l’entame n’était pas satisfaisante et nous avons perdu plusieurs points, qui nous ont reclassé. Mais vu nos objectifs, il fallait remobiliser l’équipe et le staff, c’est ce que nous avons fait et le travail a bien payé en finissant sur le podium.

Etes-vous satisfait de la 3ème place sur 14 ou vous devriez être un peu plus haut dans le classement ?

L’objectif était de finir en tête du championnat, mais cette troisième place montre bien que nous avons progressé à l’image des saisons passées où le club jouait la relégation ou bien était au milieu du classement. Le club a fait bonne impression cette saison, ce que les habitués et les supporters ont l’habitude de voir, parce que l’ASC SNIM, de son histoire, est un grand club, donc sa place doit toujours être en haut du championnat sans sous-estimer bien sûr les autres clubs. Cette troisième place est une bonne place et je félicite l’équipe et son staff.

Qu’est-ce qui a manqué à l’ASC SNIM pour être plus haut dans le classement final de la dernière saison du championnat « Super D1 Mauritanie » ?

Nous avons tous les ingrédients pour être plus haut dans le championnat, mais comme on dit en football, parfois la chance n’était pas au rendez-vous, nous avons manqué un brin chance dans certains matchs où nous pouvons gagner facilement. Ça arrive souvent en football, mais nous avons une bonne ossature capable de rivaliser avec les autres grands clubs. Maintenant, il faut juste se remettre au travail pour combler ce manque (de réussite) et être au sommet du championnat l’année prochaine Inch’Allah.

Vous êtes apparemment content de cette troisième place. La preuve entre les lignes de l’une de nos publications en ces termes : « La saison a été très longue et malgré des hauts et des bas, nous avons fini sur le podium. Certes certains diront que c’est une place moyenne pour la SNIM, mais connaissant d’où nous venons ces dernières années, cette troisième place c’est un signe du travail acharné des dirigeants, du staff et joueurs pour en arriver là. #Félicitations mes gars. En tant que Directeur Technique et premier responsable de l’équipe et de l’Académie ASC SNIM, je suis très satisfait du bilan réalisé cette saison. », n’est-ce pas ?

Bien sûr, je suis satisfait du bilan réalisé parce que comme je l’ai dit dans ma publication sur Facebook, nous venons de très loin, il y a trois (3) ans, nous étions dans le bas du tableau, et cette année, l’équipe renoue avec de nouvelles ambitions et retrouve sa vraie place. Nous avons recruté un technicien et son staff qui font un gros travail et des dirigeants qui mettent les moyens qu’il faut, tout cela réuni à donner le résultat escompté cette saison.

« Nous allons mettre la barre très haut signifie que nous irons chercher le titre de champion et la Coupe du Président »

« L’année prochaine, Inch’Allah, nous allons encore mettre la barre très haut pour aller chercher cette place unique et récrire un chapitre nouveau dans le football mauritanien ». Que voulez-vous dire concrètement ?

Parlant de l’année passée, nous allons mettre la barre très haut signifie que nous irons chercher le titre de champion et la Coupe du Président (de la République, ndlr) Inch’Allah. Et pour ça, nous n’allons pas dormir sur nos lauriers, le travail commence dès maintenant, nous allons recruter de nouveaux joueurs pour renforcer l’ossature et mettre en place encore un staff pour accompagner le travail sérieux de notre coach Dossou.

Quel conseil donneriez-vous au coach Dossou de l’ASC SNIM en tant que Directeur technique pour pouvoir remporter le championnat mauritanien la saison prochaine ?

Notre coach, en signant à l’ASC SNIM, connaît déjà nos ambitions, et le projet qu’on porte, il est aussi conscient des attentes du bureau de l’ASC SNIM, et pour le moment c’est un bon profil parce qu’il a parfaitement répondu à nos attentes tout en restant dans la ligne des objectifs et des ambitions du club. Par rapport au conseil, je lui dirai de continuer à travailler, car seul le travail paie, sachant la route du succès est parsemé d’embuches.

« Notre Académie, c’est une fierté pour nous de contribuer au développement du sport en Mauritanie »

Présentez l’Académie ASC SNIM à nos lecteurs et lectrices ?

Depuis notre arrivée au sein du bureau ASC SNIM, nous avons mis comme priorité la mise en place et la valorisation de l’Académie ASC SNIM et ça fait plus de trois (3) ans qu’elle fonctionne. Elle accueille les enfants des travailleurs et également ceux de Nouadhibou en général, elle regroupe les catégories U20, U17, U15 et U13. Et cette année, nous avons augmenté la catégorie U10 voyant la nécessité d’encadrer au mieux les enfants et leur permettre de pratiquer leur passion, qui est le football. C’est plus de 120 jeunes et enfants que nous accueillons dans notre Académie, c’est une fierté pour nous de contribuer au développement du sport en Mauritanie et du football en particulier. Je profite aussi pour féliciter les encadreurs de l’Académie qui font un excellent travail.

Avez-vous une idée des joueurs à recruter, qui pourraient venir renforcer votre club la saison prochaine ?

Je l’avais souligné en haut, nous avons une bonne ossature, maintenant il faudra renforcer l’équipe sur certains postes clés et permettre au coach d’avoir un bon groupe. Sur le plan de recrutement, nous savons déjà les profils qui nous manquent, et en étroite collaboration avec le coach, nous avons ciblé les futurs joueurs de l’ASC SNIM, des discussions ont commencé, maintenant, il reste à ficeler les démarches administratives.

« Et cette année, nous avons trois (3) jeunes des catégories U20 qui vont être recrutés avec des contrats stagiaires. »

Comptez-vous mettre à contribution les jeunes talents de l’Académie ASC SNIM ?

Le premier objectif de l’Académie, c’est d’être un tremplin pour l‘équipe A, le rôle des encadreurs c’est de préparer les futurs joueurs de l’équipe A, qui sont issus de l’Académie. Notre feuille de route est claire, que chaque saison, nous devons faire monter deux (2) à trois (3) jeunes comme stagiaire dans l’équipe Seniors. Et cette année, nous avons trois (3) jeunes des catégories U20 qui vont être recrutés avec des contrats stagiaires. Les jeunes ont une grande place pour nous et nous devons miser sur leur potentiel pour former les nouvelles générations de jeunes footballeurs.

Que peut-on souhaiter à l’ASC SNIM la saison prochaine ?

Pour la saison prochaine, c’est d’être champion et de remporter la Coupe du Président. Ecrire ainsi un nouveau chapitre dans le football mauritanien.

« Abdou AMIR c’est un coach que je respecte beaucoup, il a fait un excellent travail … »

Quel regard portez-vous sur les Mourabitounes de Mauritanie version Abdou Amir ?

Abdou AMIR c’est un coach que je respecte beaucoup, il a fait un excellent travail avant de prendre la sélection mauritanienne, et actuellement avec les Mourabitounes, il continue de faire un excellent boulot, il a changé le visage de l’équipe, du beau jeu et une belle équipe à regarder jouer, tout ça (couplé) avec la victoire. Donc, je ne peux que lui souhaiter un beau succès avec les Mourabitounes.

Une victoire à domicile et un match nul au Gabon, n’est-ce pas une bonne entame des éliminatoires de la CAN 2024 en Côte d’ivoire ?

C’est une très bonne entame avec les résultats obtenus, les Mourabitounes sont plus que jamais sérieux dans leur mission et avec l’effort qui suit de la part de la FFRIM (Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie, ndlr), ils seront qualifiés Inch’Allah à la CAN 2024 (en Côte d’ivoire).

Un dernier message ?

Un grand merci au site (panafricain) Farafinainfo.com de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer et de mettre en lumière l’énorme travail que l’ASC SNIM fait quotidiennement.

Rubrique réalisée par Lala Aïcha Housseine Camara