Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Mauritanien.ne d’ici & d’ailleurs : Mody Mbodj répond aux Questions de Lala Aïcha Housseine

Rubrique – Mauritanien.ne d’ici & d’ailleurs de Farafinainfo.com –  Mody Mbodj est l’entraineur de Nouakchott King’s, qui a remporté la Coupe du Président de la République en battant le FC Nouadhibou, champion et «favori sur le papier». Dans cet entretien, le coach mauritanien révèle le secret de sa victoire aux tirs au but, pose son regard pertinent sur le football mauritanien et annonce les couleurs pour la prochaine saison.

Présentez-vous aux lecteurs de Farafinainfo.com, site panafricain d’informations générales ?

Je m’appelle Mody Aly Sonko Mbodj, je suis né le 12 octobre 1965 à Rosso. Je suis marié et père de trois (3) enfants (Maach’Allah)

«.., j’avais perdu une finale avec l’ASC SNIM»

Quel est votre sentiment présentement quelques jours après avoir remporté la Coupe du Président de la République ?

Un sentiment de satisfaction, vu qu’il y’a deux (2) ans, j’avais perdu une finale avec l’ASC SNIM

«Une pensée d’abord aux personnes, qui m’ont fait confiance, … »

 Avez-vous pensé à quoi, à qui dès après les séances victorieuses de tirs au but ?

Une pensée d’abord aux personnes, qui m’ont fait confiance, surtout ma communauté, le Walo et tous les Mauritaniens, sans distinction, qui m’ont soutenu avant et pendant ce match, sans oublier mes enfants, mes amis et frères. Mention spéciale à Kalidou Samba Ba

«… avec la meilleure des manières en respectant notre adversaire»

Comment avez-vous préparé cette finale de la Coupe du Président de la République contre FC Nouadhibou, qui a remporté le championnat mauritanien ?

Nous l’avons préparée avec la meilleure des manières en respectant notre adversaire, vu leur statut de champion et de favori sur le papier, nous avons un staff technique, qui a beaucoup travaillé sur le plan mental. Et un staff administratif exceptionnel, qui a mis l’équipe dans de très bonnes conditions.

« Ces résultats sont à l’actif du maestro coach Pape Seck, … »

Tenir FC Nouadhibou en échec (1 but partout) au match retour du championnat après avoir perdu le match-aller d’un but à zéro, ce match nul était-il un match de référence pour préparer cette finale gagnée ?

En championnat, je n’étais pas encore le coach (de Nouakchott King’s, ndrl) ! Ces résultats sont à l’actif du maestro coach Pape Seck, qui était, en ce moment, le coach de Nouakchott King’S, que je salue de passage. Cette Coupe est aussi le fruit de son travail. Et nous nous sommes appuyés sur ce travail pour réaliser ce résultat.

Sur quoi avez-vous réellement travaillé pour préparer la finale : la technique, le mental, … ?

Nous avons travaillé, surtout, sur les principes de jeu par rapport aux qualités de notre adversaire. Bien sûr, on ne peut pas travailler en football sans parler de mental.

« … je ne donne pas de consignes lors des tirs au but, mais … »

Qu’avez-vous dit à vos joueurs lors des séances de tirs au but ?

Généralement, je ne donne pas de consignes lors des tirs au but, mais cette fois-ci, je suis personnellement intervenu pour leur dire que s’il y un penalty décisif, c’est le gardien et capitaine du club, qui prendra la responsabilité (de tirer)

Nouakchott King’s s’est classé 9ème avec 32 points après 26 journées. Qu’est-ce qui n’a pas marché selon vous ?

Comme  je l’ai dit précédemment, je n’étais pas encore le coach du club. Je n’ai joué que les deux dernières (25ème et 26ème) journées du Championnat ainsi que la demi-finale et la finale.

Avez-vous d’ores et déjà ou pas une idée des profils des joueurs, qui pourraient venir renforcer notre équipe la saison prochaine ?

Tout à fait, nous avons déjà identifié les secteurs à renforcer la saison prochaine, pour la compétition africaine et le championnat

Quelle est l’ambition de Nouakchott King’s pour la saison prochaine ?

La saison prochaine, si Dieu nous prête vie, c’est pour jouer le haut du tableau, pour être parmi les cinq (5) premiers du classement.

« … il y a un réel écart avec nos compétitions … »

Quel regard portez-vous sur le football mauritanien en général et le championnat en particulier ?

Le football mauritanien a fait des réelles avancées ! En ce qui concerne les équipes nationales, il y a plus de visibilité, mais il y a un réel écart avec nos compétitions nationales (Championnat national, Coupe du Président de la République…ndr), surtout au niveau organisationnel, mais les choses s’améliorent d’année en année.

Sélectionneur des Mourabitounes de Mauritanie, vous y pensez ?

Oui tout à fait ! C’est le rêve de tout entraîneur, d’entraîner l’équipe nationale de son pays

 Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter la saison prochaine ?

La saison prochaine, notre souhait et notre volonté, c’est de jouer vraiment les premiers rôles dans le championnat, et pourquoi pas gagner encore un trophée avec l’aide de Dieu.

Rubrique réalisée par Lala Aïcha Housseine Camara