Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

[Opinion]Émeute de la faim en Sierra Leone, attention, la case du voisin est en feu (union de prières pour la paix en Sierra Leone ) !

Couvre feu ( confinement total ou intégral ) de 15 h00 – 7h00 du matin [soient deux tiers (2/3) des 24 heures], de compression des libertés individuelles et collectives relatives aux mouvements dans le temps et dans l’espace. Cette fois-ci pas pour cause de Covid 19 mais pour contenir des populations en furie et demandant le départ du Président Julius Madas Bio et son régime incapables d’assurer un meilleur survie au peuple.
En effet, internet aussi coupé, les Sierra-léonais n’en peuvent plus! Inutile de dérouler la longue litanie de durs protocoles en pareilles circonstances exceptionnelles ! Puisse Dieu apaiser les coeurs dans ce pays qui traîne le triste record des « manches courtes et manches longues  » des cruels supplices inventés par les enfants-soldats et autres jeunes drogués du RUF pour couper les membres supérieurs de leurs concitoyens soumis à leur bestialité. Ces rebelles qui avaient pris le contrôle de ce paisible pays des montagnes, avec l’appui du Criminel Charles Taylor, le voisin Libérien et qui soutena le Caporal Chef Foday Sankhon et le jeune coiffeur devenu un des plus grands sanguinaires de l’histoire de l’humanité en le tristement célèbre « Mosquito » de son vrai nom: Sam Bocari. Il périt dans les affrontements livrés sur le sol libérien  par les Forces Nouvelles  du PAN et PM ivoirien Guillaume Kigbafori Soro (un autre enfant terrible africain qui attend son heure) qui par l’exercice de leurs droits  de poursuite des mercenaires étrangers devenus supplétifs des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FANCI restées fidèles au Président Gbagbo et livré à la CPI où il a été jugé et acquitté ) avaient pris le dessus.

 

Chez nous ici, la menace réelle  n’a jamais été le FNDC, ce paraplégique soigné et remis sur ses pieds par le CNRD. Le risque réel, si rien n’est apporté comme réponses idoines à cette paupérisation quasi insupportable des pauvres populations sucées  jusqu’à la moelle par les précédents régimes successifs reste la vie chère !
Jusque là, je continue de chercher à comprendre, le seul avantage que nous tirons du renchérissement du franc guinéen par rapport aux principales devises étrangères dont le dollar ?
On ne se laissera jamais de continuer  à attirer la haute attention des plus hautes autorités du pays sur la nécessité d’agir énergiquement dans le sens de l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages. Quand vous demandez les opérateurs économiques quant à la question, ils te disent invariablement,  que la Direction Générale de Douane guinéenne a exagérément relevé les droits et taxes à l’importation ajouté à cela, une augmentation de la pression fiscale. Les quelques cadres interrogés te répondent mécaniquement aussi, que leur patron (DG DOUANES ou IMPÔTS ) se sont engagés sur des objectifs à atteindre et à leur tour, ont répercuté les mêmes surenchères sur les subordonnés qu’ils sont. Au bout du rouleau, c’est le pauvre contribuable guinéen  qui paie et se voit injustement privé des effets indus du franc guinéen qui ne glisse plus mais plutôt qui grimpe ! Il m’a été donné de constater ces derniers jours que la Direction Générale en retraite à kindia ait revu ses prévisions à la baisse sur le volet recette!
Le Président Colonel Mamadi DOUMBOUYA, doit revoir en profondeur certaines politiques publiques qui ne lui permettent pas d’atteindre ou combler certaines attentes du peuple.
Sinon, je ne peux comprendre que le sac du riz de cinquante kilogrammes (50 Kg) que j’achetais à trois cent vingt-cinq mille francs guinéens (325.000fg) au marché de Lambandji (un quartier de la commune de Ratoma à Conakry ) avant le 05 septembre 2021, reste maintenu au même au prix. Pourtant 1 dollar USD était = à 11 000 gnf et aujourd’hui 8 575, 57 gnf pour 1 Euro quant à lui acheté à 13 000gnf et actuellement négocié à 8 802, 23 gnf! Que passa? Qui pour m’expliquer ?
Monsieur le Président Colonel Mamadi DOUMBOUYA, le peuple ne demande qu’à sentir les fruits de l’amélioration de ces indicateurs macroéconomiques sur les deniers privés de chacun ou simplement donner prochainement moins pour un panier de la ménagère plus garni. Les Camara, Diallo,  Fofana, Kamano, Konate surtout pas de railleries de mauvais goût, car je sais que c’est cela  votre priorité et vos vives préoccupations !
Puisse Dieu guider et éclairer nos pas ! Amen!
Par Souleymane Doumbouya, Consultant socioéconomique

+++  Nous contacter

N’hésitez pas de nous contacter pour la couverture médiatique de vos activités en Mauritanie & en Guinée ainsi que pour nos annonces publicitaires  

MAURITANIE[Tél : +222 44 66 98 00]

GUINÉE [Tél : +224 620 59 39 89]

Email : farafinainfo2020@gmail.com