Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Partage de la subvention en Guinée : Grincements des dents déjà à l’AGEPI !

Conakry, le 1er juin 2022 – Lamine Mognouma Cissé, Administrateur Général du magazine Emergence, était, ce mercredi 1er juin, l’invité de l’émission «Les GG» de nos confrères d’Espace TV pour parler du partage de la subvention. Des grincements des dents déjà.

«J’ai rempli toutes les formalités faisant de nous membre de l’AGEPI (Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante). Le partage de la subvention, je veux juste alerter, parce que l’année dernière, on a été malheureusement victimes de cette injustice de la part de la Direction de l’AGEPI, qui nous a exclu sur la base d’un critère qui n’existe nulle part. Il nous a dit que c’était un principe qu’il a trouvé sur place : les magazines ne sont pas concernés (du partage de la subvention). Quand on a demandé à savoir pourquoi les magazines ne sont pas concernés : on nous dit que les magazines reçoivent  des publicités. C’est extraordinaire ! Comme pour dire qu’on a interdit aux autres journaux d’avoir de la publicité. Et pourtant, certains journaux de la place font de la publicité», a laissé entendre Lamine Mognouma Cissé pour relater l’exclusion de «son» magazine Emergence du partage de la subvention l’an dernier. Et il est en train de se battre pour éviter le même sort cette année.

«Je ne reviens pas sur ce principe»

Cet Administrateur Général du magazine Emergence s’est informé auprès des responsables qui régulent la presse guinéenne. «La HAC (Haute Autorité de la Communication) nous a dit que ce critère n’existe nulle part, mais le taux de la publicité ne devrait pas dépasser les pages des ces informations. Et tout le monde connaît Emergence, vous pouvez consulter (…). Cette année encore, on est  revenu à la charge pour demander au président de l’AGEPI, M. Alpha Abdoulaye  Diallo, pour qui j’ai beaucoup de respect. Quand n’est-on par rapport à notre situation ? Il nous lance à la figure : vous n’êtes pas concerné, donc je ne reviens pas sur ce principe-là !», révèle Lamine M. Cissé.   

Hadja Fanta Touré