Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Présidentielle en Guinée : Qui veut écarter les vieux ? Dalein se fait des cheveux blancs !

Conakry, le 29 janvier 2022, El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), a procédé, ce samedi, à l’ouverture officielle du siège national de son parti politique à la Minière devant un parterre de militants et sympathisants acquis à sa cause. Un siège qui a été fermé lors de la contestation des résultats de la présidentielle du 18 octobre 2020 par le Pr. Alpha Condé, Président de la République déchu.

L’obstacle Alpha totalement écarte sur le chemin de Sékhoutouréya, siège de la Présidence de la République de Guinée. Cellou Dalein Diallo – plus que jamais candidat sûr de son élection à la magistrature suprême – ne parle que d’élection présidentielle. La preuve entre les lignes de son discours de circonstance. «Nous n’accepterons pas que des gens s’enferment à Conakry dans une chambre pour décider à la place du peuple. Nous n’accepterons pas des choses qui ne sont pas acceptées ailleurs», a-t-il dit à qui veut l’entendre tout en indiquant : «En France, le peuple français a élu (Emmanuel) Macron à 39 ans. La France n’a pas eu besoin de faire une loi pour exclure les vieux ! Aux  Etats-Unis (d’Amérique), ils ont élu Biden qui a plus de 70 ans, ils n’ont pas eu besoin d’une loi pour exclure les vieux !»

Une invitation aux jeunes … 

Et l’ancien Chef de file de l’Opposition guinéenne de lancer une invite aux jeunes. «Ceux sont jeunes, et qui veulent se lancer en politique (plutôt à la conquête de Sékhoutouréya), vous avez le droit d’aller vers le peuple et battre campagne en disant : ‘’Votez pour moi parce que je suis jeune’’. Et vous êtes élu par le peuple tant mieux, mais nous n’accepterons pas que des Guinéens décident d’exclure d’autres Guinéens», a-t-il dit d’un ton ferme. Décidément le bal de la prochaine présidentielle guinéenne s’ouvre avant le délai de dépôt de candidature. Il n’a pas manqué de rappeler pour à ceux et celles qui l’auraient oublié son élégance : «Je suis encore charismatique, je ne suis pas vieux !» Pour ainsi dire présidentiable pour ceux et celles qui ne savent pas lire entre les lignes.

Qui veut vraiment empêcher les « vieux » de prendre part à la prochaine présidentielle guinéenne ?! Et il trouvera évidemment sur son chemin des plus vieux que Koto Cellou !

El Madios Ben Cherif