Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Putsch en Guinée : Le Représentant du SG des NU fait le point de ses rencontres

Mahamat Saleh Annadif, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, qui a foulé le sol guinéen depuis ce lundi 13 septembre 2021, a rencontré les protagonistes de la crise guinéenne née après le coup d’Etat perpétré par le Colonel Mamady Doumbouya contre le Président Alpha Condé et fait le point de sa visite face à la presse.

«Nous faisons cette déclaration pour condamner la prise du pouvoir par l’armée tout exigeant la libération et la sécurité physique du Président Alpha Condé. Nous avons manifesté notre intention pour accompagner la Guinée pour sortir de la crise. Notre mission d’aujourd’hui s’inscrit dans ce cadre après celle qui a effectué par la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). Nous sommes arrivés ce matin (lundi 13 septembre 2021), nous avons rencontré le Président du CNRD (Comité National pour le Rassemblement et le Développement), la communauté diplomatique (accréditée) en Guinée, les différents chefs des partis politiques. Et nous leur avons passé un message simple pour dire simplement que nous voulons les écouter : qu’est-ce qu’ils pensent pour l’avenir de leur pays ? Quelle transition s’ils veulent pour leur pays ? Afin que nous puissions les accompagner pour que la Guinée sorte de la crise.»

 Le diplomate onusien répond aux questions de la presse  

«Effectivement, nous avons rencontré le Président Alpha Condé, nous nous sommes assurés de sa sécurité physique, de sa santé et il se porte bien» a dit le Représentant du SG des NU pour répondre une question portant sur sa rencontre avec le Président déchu. Revenant sur échange avec le nouvel homme fort de la Guinée, le diplomate onusien a informé: «Le Président du CNRD nous a informé qu’il a convoqué des concertations qui vont commencer à partir de demain. Et que c’est le fruit de cette concertation et les conclusions de cette concertation, qui vont guider la feuille de route qu’ils auront à tracer pour la transition». Une garantie obtenue pour la libération du Pr. Alpha Condé ? «C’est la CEDEAO qui s’occupe de cette question, a-t-il répondu. Et nous l’accompagnons». «Non ! La durée de la transition sera celle que les Guinéens décideront (ensemble). Nous sommes en concertation avec la CEDEAO. Et nous plaçons beaucoup d’espoir sur les concertations inter-guinéennes, qui vont commencer à partir de demain (mardi 14 septembre). Le Président du CNRD estime qu’il sera à l’écouté et il tentera de trouver un consensus à la suite de cette concertation…. »

Hadja Fanta Touré