Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Sénégal : Elections locales, des partisans s’affrontent, pas dans les urnes !

Des sites sénégalais font écho de l’affrontement entre les partisans d’Ousmane Sonko et de Doudou Ka à Ziguinchor, la verte Casamance de la République du Sénégal, est devenu malheureusement le théâtre des affrontements «sanglants»  

A la Une des Sites de Farafinainfo.com réalisée par El Hadj Karamoko Touré

«Des nervis proches de Doudou Ka auraient attaqué Ousmane Sonko et ses partisans en pleine réunion, ce lundi 11 octobre, à Ziguinchor dans le quartier HLM Neima. Dans la foulée, un responsable de Pastef a été poignardé et deux autres ont été blessés respectivement à la tête et aux bras, selon un responsable de Pastef», rapporte YerimPost. Senegalactu.info de titrer : «Ziguinchor – Affrontements sanglants entre partisants d’Ousmane Sonko et de Doudou Ka : Ce que l’on sait» avant de rapporter ce qu’il sait : «L’après –midi a été sanglante au quartier Boukotte Est dans la commune de Ziguinchor. Le quartier a été le théâtre d’une vive altercation entre les partisans de l’opposant Ousmane Sonko et ceux du directeur de l’aéroport international Blaise Diagne, candidat à la mairie de Ziguinchor. Une source indiqu’Ousmane Sonko était sur les lieux pour rencontrer les opérateurs économiques au siège de l’Unacois. A son arrivée, il a été vivement par la foule surexcitée de revoir son leader.

«Tournée de Sonko à Ziguinchor : Plusieurs de ses militants blessés lors d’une ‘’attaque’’ »

«Les échauffourées ont eu lieu au quartier Boucotte de Ziguinchor. Les membres de Pastef racontent qu’ils étaient en discussion avec une association quand ils ont essuyé des jets de pierre. Plusieurs militants de Ousmane Sonko ont été blessés. Ils accusent les partisans de Doudou Kâ. Le président était venu rencontrer une association membre de l’Unacois. Nous sommes là depuis 17H30 en entretient avec une association membre de l’Unacois. Et lors de nos discussions, des jeunes sont venus nous jeter des pierres. Certains de nos membres ont été blessés et envoyés à l’hôpital», indique Alassane Diédiou, responsable local de Pastef au micro de la Rfm. Bassirou Sagna, porte-parole des partisans de Doudou Kâ, rejette les accusations. Il parle de provocation : «Ils sont venus provoquer Doudou Kâ et on,nt agressé ses partisans», rapporte Gfm

El Hadj Karamoko Touré