Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

[Série] Labé (5/10) : Des jeunes font le bilan de la gouvernance du CNRD !

Spécial Labé de Farafinainfo.com – Des jeunes gens rencontrés à Labé disent ouvertement et vertement de ce qu’ils pensent de la gouvernance du CNRD sous la direction du Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition après plus de sept mois et quelques jours. Reportage.

Des jeunes de la ville de Karamoko Alpha Mo Labé se font des cheveux blancs au sujet de la transition et veulent connaître sa durée exacte comme bon nombre des Guinéens. Et certains de  ces jeunes gens ont bien voulu accepter de se prononcer sur la gouvernance du CNRD (Comité National du Rassemblement pour le Développement) après plus de sept (7) mois au pouvoir en République Guinée. Thierno Mamadou Baldé ne sait pas trop où les membres du CNRD sont en train de conduire la Guinée et exprime ses inquiétudes : «C’est une transition confuse, parce que bientôt sept (7) mois, nous ne savons pas quand est-ce que les élections, précisément la présidentielle, seront tenues en République de Guinée ? Encore moins, la liste complète de tous les membres du CNRD ! Nous avançons lentement, certes, mais est-ce sûrement ? Car, la durée d’une transition, c’est sa finalité ! Cependant, le gouvernement de la transition doit jouer un rôle de premier plan pour le retour à l’ordre constitutionnel que nous avons ardemment envie» Tout comme Thierno Mamadou, la conduite des affaires publiques par les membres du CNRD semble semer le doute dans la tête d’Alphonse Loua. Et il se souvient de l’espoir tant suscité par les tout premiers discours du Colonel –Président : «Dès l’arrivée du CNRD au pouvoir, tout le monde a trouvé l’espoir dans les discours et les promesses tenues envers le peuple de Guinée. Le CNRD doit tout faire pour mener à bien cette transition organisant des élections inclusives, transparentes et crédibles» tout en reconnaissant nonobstant tout: «Tout n’est pas positif ou négatif, certes, mais toutefois, le CNRD doit accélérer les choses pour éviter les erreurs commises par le CNDD (Conseil National pour la démocratie et le Développement du Capitaine Moussa Dadis Camara, ndrl). Il faut créer un cadre de dialogue avec tous ceux qui sont soucieux pour l’avenir du pays».

Le souci du quotidien s’invite dans le bilan

Thierno Sadou Diallo a vraiment du mal à se rassurer et affirme: «La transition semble être désorientée dans la mesure où les membres du CNRD se sont écartés de l’objectif de la transition, qui n’est rien que d’autre que de tout mettre en oeuvre pour tous les mécanismes facilitant le retour rapide à l’ordre constitutionnel en organisant des élections inclusives, libres, transparentes et crédibles. Les Assises nationales devraient commencer un peu plus tôt que maintenant afin de réconcilier les Guinéens (pour qu’on aille, les yeux dans les yeux, main dans la main, aux différentes élections)». Mieux, Thierno Sadou se félicite de la récupération des biens de l’Etat. «Néanmoins, certains actes posés par le CNRD sont positifs notamment l’opération des récupérations des biens de l’Etat et l’invite faite aux ministres de cultiver 50 hectares» tout en demandant au CNRD la régulation des prix des denrées. «Les prix des denrées alimentaires de première nécessité ne cessent de grimper, l’Etat devrait rapidement des mesures pour réguler ces prix sur le marché», souhaite-t-il vivement.

Reportage de Farafinainfo.com réalisé par Abdoulaye Baldé