Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Soninké Diané, Acteur du Développement : «J’invite mes amis journalistes à plus de vigilance, car nul ne doit se servir de son statut pour diffamer, mentir, nuire à la vie… »

Ce lundi 18 janvier 2021, la Rédaction de Farafinainfo.com a fait réagir de l’un de ses désormais invités, Soninké Diané, Acteur du Développement de son état, aux faits marquants de l’actualité de la semaine écoulée en République de Guinée et dans la sous-région Actu de la Semaine en 3 Questions– Entretien…

Cette semaine l’on a assisté à la condamnation de trois journalistes chroniqueurs de Radio Nostalgie FM. Cette condamnation résulte de l’application du code de procédure pénale à la place de la loi L002 sur la liberté de la presse. Comment réagissez-vous en tant qu’activiste de la société civile ?

 Je pense que le magistrat aurait du rester dans l’esprit d’un délit de la presse, car la seule loi applicable en République de Guinée sur les délits de presse, c’est la loi sur la liberté de la presse et non le code pénal. Ce n’est pas de gaieté de voir un citoyen condamné par la justice mais il y’a une question de responsabilité, de déontologie aussi dans l’exercice des différents métiers de part et d’autre. … J’apporte mon soutien de principe à mes amis journalistes, je demande à la justice de les remettre dans leur droit. J’invite mes amis journalistes à plus de vigilance, car nul ne doit se servir de son statut pour diffamer, mentir, nuire à la vie d’autrui, donc qu’il faille plus de sérieux dans la recherche, la collecte et la diffusion de l’information par les journalistes d’investigation. Les media représentent un maillon essentiel dans la vie démocratique et la bonne gestion des affaires publiques.

L’actualité c’est aussi la reconduction de Dr. Ibrahima Kassory Fofana à la tête du gouvernement guinéen. Est-ce que pour vous cette reconduction est en phase avec le slogan du président « Gouverner autrement »?

Un slogan reste un slogan, avec l’ancien on peut faire la rupture, il faut juste changer les règles du jeu. Car l’avantage de reconduire le Premier Ministre Kassory Fofana, c’est que le Président de la République le connait mieux dans la gestion des affaires publiques, c’est un monsieur qui connait la Guinée parfaitement dans toutes les facettes, vouloir c’est pouvoir pour lui. Il doit recomposer, une équipe de challenger pour répondre à la demande sociale qui est incessante et dynamique. Tout dépendra de la qualité de coordination gouvernementale du Premier Ministre, avec une vison bien déterminée, des programmes bien élaborés et programmés, sans oublier des évaluations périodiques pour améliorer et corriger les défaillances de la gouvernance. Je reste optimiste comme toujours, chaque ministre du gouvernement doit s’engager dans un contrat de résultat avec un esprit d’équipe réel pas de gouvernance de clan. Bonne chance au Premier ministre et son équipe gouvernementale.

Pensez-vous que la reconduction de Kassory Fofana peut contribuer au démarrage du dialogue tant souhaité par certains acteurs sociopolitiques de la Guinée ?

Je crois que le dialogue est une exigence pour le fonctionnement d’une Nation. Le Gouvernement, la classe politique, la société civile, les citoyens, les religieux etc.… devraient être des partenaires plutôt que des adversaires. Ce qui serait plus profitable au peuple de Guinée. Aussi il est nécessaire d’avoir des stratégies incitatives pour encourager l’adhésion de la population aux différents projets de développement, qui leur sont destinés afin d’améliorer leurs conditions de vie. Ceux-ci ne pourraient se faire que par le dialogue franc et sincère entre les différents acteurs du pays. Le gros effort revient au Premier Ministre, qui doit rassurer tous les acteurs sociopolitiques, économiques du pays. Je crois bien que le Premier Ministre Kassory Fofana a de très bon rapport avec les différents acteurs du pays, c’est une opportunité pour lui de pouvoir réussir à ramener les acteurs autours de la table. Vous savez plus que moi que la démocratie, c’est le pouvoir de la majorité, aussi le respect de l’opinion de la minorité.

Rédaction de Farafinainfo.com