Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Transition en Guinée : Cellou Dalein Diallo, le «démocrate» évoque son sport favori et ses inquiétudes

Conakry, le 19 février 2022, El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), a présidé la 24ème Assemblée Générale de sa formation politique au siège national du parti sis à la Minière, ce samedi, pour passer en revue ses soucis de l’heure.

Et l’ancien Premier Ministre sous le magistère du Général –Président Lansana Conté de rappeler son passé d’opposant faiseur de paix en Ré publique de Guinée : «… bien qu’il (Pr. Alpha Condé)  n’avait pas la légitimité, parce que nous voulions la paix. 2020 (présidentielle du 18 octobre), on a gagné les élections, on s’est battu et on n’a pas reconnu (notre victoire) jusqu’au moment où les militaires sont venus le reverser. Dès que cet acte (coup d’Etat contre le Président de la République, ndrl) a été posé, nous avons renoncé à notre victoire, comme ils ont annoncé des élections, c’est notre sport favori à l’UFDG. Au lieu d’entrer dans des conflit avec eux qui n’ont pas participé aux élections ou ceux qui venaient d’arrivée au pouvoir : on dit qu’on renonce à notre victoire comme on va aux élections qu’on va prouver qu’on a gagné parce qu’on a la capacité de gagner, on a la confiance des Guinéens» sans laisser sous silence ses soucis du moment : «Maintenant, si on dit que (…) nous ne devrons pas participer aux élections, ça c’est autre chose. Si 2010, on a accepté : 2020, on a pratiquement accepté Ils inventent encore des motifs pour dire ceci et cela ! Il faut en ce moment que nous réagissons ! Nous ne voulons pas ça. Nous voulons qu’on aille au dialogue. Nous voulons qu’il y ait l’équité et qu’il y ait des élections inclusives, libres et transparentes. Bien attendu, nous sommes des démocrates, si nous ne gagnons pas, bien attendu, on sera le premier a félicité le vainqueur. Mais il ne faut pas qu’on  reste-là (…)  à inventer des choses à leur coller, ça n’est pas possible».

«Rester vigilants et attentifs»

Le principal opposant du président déchu n’a pas manqué de remercier de vives voix ses militants pour la mobilisation tout en leur disant de «rester vigilants et attentifs» et de marteler : «Nous allons continuer à prêcher le dialogue, la concertation pour nous ayons une transition inclusive et apaisée, parce que nous sommes attachés à la paix. On espère qu’on sera entendu»

Hadja Saran Camara