Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Transition en Guinée, Charles Wright : «La CRIEF connaîtra un changement … » 

Farafinainfo.com – Actualités Sociopolitiques & Judiciaires – Alphonse Charles Wright, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, était, ce mardi 1er novembre 2022, de l’émission «On refait le monde» de nos confrères de Djoma TV pour passer en revue les questions brûlantes de l’actualité guinéenne particulièrement l’interdiction des manifestations y compris les tueries, et la loi sur la CRIEF 

«… On dira encore non, Charles Wright au lieu de se reposer, il poursuit tout le monde. Si c’est comme ça, nous, on ne comprendra rien. Tant qu’ils ne vont pas cesser, nous ne cesserons pas, c’est une question de principe ! On dit lutte contre l’impunité. Et c’est moi qui dois conduire cette politique pénale, jamais de la vie, je ne vais tergiverser», affiche le Ministre de la Justice sa détermination de poursuivre la lutte contre l’impunité tout en répondant une question portant sur son injonction de poursuites judiciaires contre le Préfet de Kankan : «Je savais qu’on allait m’en parler. Oui, parce qu’hier nuit (lundi 31 octobre 2022), ça a chauffé au niveau de Kankan. Je respecte quand même, il faut parler avec l’humilité. S’il y a quelque chose que je parle avec beaucoup de regrets, c’est la tendance d’ethnicisation des débats. Rwanda, tout a commencé sur des critères ethnies et régionalistes, je me dis cette Guinée, que nous aimons, vous et moi, qu’on a toujours qualifié de famille, n’a pas besoin que l’on s’identifie à une ethnie ou à une région. Aujourd’hui, quand Condé parle, on pense qu’il défend l’ethnie Malinké. Quand Diallo, on pense qu’il défend l’ethnie Peul. Je veux qu’on sorte de ce débat. A plus forte raison, lorsque … Le Procureur (Général) a mis en branle l’action publique et je vous promets que l’action publique ira jusqu’au bout.».

«La loi sur la CRIEF a des imperfections»

Se prononçant sur la CRIEF (Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières), Alphonse Charles Wright dit sans ambages : «La CRIEF connaîtra un changement substantiel  dans les jours à venir : changement de magistrats, changement de la loi sur la CRIEF, je reste formel là-dessus. La loi sur la CRIEF a des imperfections, il faut la corriger. Quand tu la corriges, cela va de soi qu’il faut y avoir un changement substantiel».

Hadja Fanta Touré