Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Transition en Guinée I Débat autour du concept : « La Guinée que nous Voulons »

Farafinainfo.com – Actualités Sociopolitiques – Ibrahima Kalil Diané, Fatoumata Koita et Mohamed Aly Condé, qui sont des acteurs de la société civile et responsables des ONG Agir pour le Développement (APD) et l’Observation des Droits de l’Homme, de la Citoyenneté et de Sécurité (ODHCS), ont organisé, ce vendredi 09 septembre 2022, à la Maison de la Presse, une conférence – débat sous le thème : « La Guinée que nous Voulons » Et ils ont fait une déclaration après avoir animé un débat autour de ce concept

Lisez la Déclaration N°001LGNV09.09.22 pour en savoir davantage …

Appel pour une transition politique et citoyenne Responsable en Guinée

Dans le souci de ramener le débat autour de la réflexion sur le développement de notre pays, la République de Guinée, la dynamique ‘’LA GUINÉE QUE NOUS VOULONS’’, composée de plusieurs organisations de la société civile guinéenne, trouve plus que jamais nécessaire aujourd’hui pour les citoyens guinéens de prendre la parole. Oui, en cette période charnière de l’histoire de notre pays où nous sommes à la croisée des chemins, chaque citoyen doit prendre la parole pour la réussite de la transition en cours dans notre pays.

L’avènement au pouvoir du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) le 5 septembre 2021, nous offre aujourd’hui une ultime opportunité pour transformer notre pays. C’est pourquoi justement, la transition en cours dans notre pays doit s’inscrire dans une véritable dynamique de profondes réformes, sans complaisance aucune, de tous les secteurs d’activités du pays. Et surtout, il faut éviter de la plomber du fait des considérations électoralistes.

En effet, préoccupée par le niveau d’incompréhension et de contradiction entre le pouvoir et certains acteurs sociopolitiques non des moindres, la dynamique « LA GUINEE QUE NOUS VOULONS » interpelle les uns et les autres sur la nécessité d’un dialogue inclusif, franc et sincère pour une transition apaisée et réussie.

La dynamique « LA GUINEE QUE NOUS VOULONS » profite de l’occasion pour humblement demander au Président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, d’être à la fois conciliant et compréhensif face aux aspirations contradictoires des guinéens qui exigent de la part de l’Etat sa mutation profonde.

À la classe politique, la dynamique demande de privilégier le dialogue pour le bonheur de tous les guinéens.

Aux acteurs de la société civile, de poursuivre l’engagement citoyen à travers l’éducation civique, le contrôle citoyen et les plaidoyers durant toute cette période transitoire.

Nous demandons à la Communauté Internationale, notamment la CEDEAO, l’UA, l’ONU d’avoir une attention particulière concernant cette période d’exception que traverse notre pays.

La recrudescence de la violence dans notre pays est une triste réalité. On a l’impression même parfois que l’Etat encourage l’incivisme. L’Etat serait-il en manque de solution pour contenir ces violences récurrentes ?

Nous regrettons les cas de morts enregistrés lors des récentes manifestations et nous nous inclinons pieusement devant leurs mémoires. Nous regrettons également les cas de blessés, de destruction d’édifices publics et privés, de vandalisme. Ces violences ne sauraient être des balises sociales.

En conséquence, nous condamnons et prônons la justice, la retenue en vue de sauvegarder la paix et la quiétude sociales dans notre cher pays.

Une meilleure Guinée est bel et bien possible. C’est raison pour laquelle justement nous devons profiter de cette transition afin de doter notre pays d’un meilleur système de gestion de la chose publique. Pour ce faire, l’élite ne doit pas s’éloigner de l’espace et du débat public, car elle est la boussole et la lumière de notre Nation; c’est elle et elle seule qui peut nous amener à créer cet espace que nous appelons ‘’LA GUINEE QUE NOUS VOULONS’’.

Ce concept de ‘’GUINEE QUE NOUS VOULONS’’, se veut un espace de création d’une opinion publique forte, prenant sa source dans la contradiction et non dans la confusion. Afin de mieux cerner le concept, nous organiserons des activités dans les écoles et universités, dans les maisons de jeunes à Conakry et à l’intérieur du pays, partout, pour des débats citoyens et républicains.

Pour finir, la dynamique ‘’LA GUINEE QUE NOUS VOULONS ‘’ se réjouit des nombreuses réformes entreprises par les nouvelles autorités du pays, notamment la récupération des domaines de l’Etat (bâtis et non bâtis), la lutte contre la corruption et les détournements de deniers publics avec à la clé la poursuite, l’interpellation, et le jugement des présumés auteurs, sans exception aucune, et dans le strict respect de nos lois en la matière.

 Que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens. Amine !

 Nous vous remercions.