Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits
grouspscolaire

Transition en Guinée, Mamadou Sylla : «Je serais surpris, si le Colonel Doumbouya …»

Conakry, le 27 mai 2022 – El Hadj Mamadou Sylla, leader de l’UDG (Union Démocratique de Guinée), était l’invité, ce jeudi 26 mai, de l’émission «On refait le monde» de nos confrères de Djoma TV pour passer en revue des dernières actualités guinéennes 

«Vous savez la Guinée, N’Zérékoré fait partie de la République de Guinée ! Oui, c’est une première, il faut toujours qu’il y ait une première, mais si c’est comme ça que les nouvelles autorités veulent travailler tant mieux ! Mais qu’est-ce qu’ils font dire là-bas qu’ils ne peuvent pas dire à Conakry ? On peut se poser des questions : est-ce que cette délocalisation profite à l’Etat guinéen ? Si oui, je pense qu’il n’y a pas de problème.», s’interroge cet homme politique se prononçant sur la délocalisation du Conseil des Ministres à N’Zérékoré. Et d’ajouter : «Moi, j’ai toujours un regard positif sur les choses. Depuis le début de cette transition, la classe politique ne cesse de clamer et réclamer un cadre de dialogue, mais en vain. Quand, tu n’as pas la possibilité de te faire entendre qu’est-ce que tu peux faire ou dire pour empêcher la délocalisation du Conseil des Ministres. Donc, c’est mieux de faire avec ! Je ne vais pas casser ma tête pour commenter des choses-là».

Le non déplacement du Colonel –Président à N’Zérékoré

Cet ancien bras-droit du défunt Général – Président Lansana Conté répondant une question portant sur le non déplacement du Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition à N’Zérékoré, a dit sans ambages : «Je serais surpris s’il se rendait à N’Zérékoré ! Vous savez que j’ai un peu de notions des régimes militaires. Vous savez que j’étais très lié à un Général. Donc, je sais un peu comment ça se passent. Je pense que ce n’est pas opportun pour que le Président de la Transition puisse se déplacer jusqu’à N’Zérékoré pour des raisons sécuritaires. Et vous savez qu’il y a beaucoup de remous dans ce pays aujourd’hui. Il y a beaucoup de mécontentements. Les gens ne sont pas contents un peu partout dans le pays. Chacun a ses problèmes. Il a été quand même prudent ne pas faire le déplacement. Je serais surpris s’il partait, mais moi je savais qu’il n’allait pas partir.

Hadja Saran Camara