Farafinainfo.com
Reporter, témoin des faits

Tribune : COURS D’ÉDUCATION CIVIQUE ET MORALE À Monsieur Ange GABRIEL HABA, SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU CNOSG (Par Kabinet Keita)

Monsieur HABA, c’est avec un grand regret que j’ai lu votre publication en date du vendredi 17 juin 2022, contre la personne du camarade Foniké MENGÉ, coordinateur National du FNDC. Ici, je me mets au-dessus d’un de débat de personne,  le sieur Foniké a ses défauts et qualités, je ne le défends pas du tout!

Cette sortie m’a parue malencontreuse et discourtoise à l’endroit d’un concitoyen, de surcroît un acteur important de la vie nationale. Les déclarations qui ont été les vôtres sont à la limite une offense, de la diffamation et une atteinte à image. La violence de vos mots et leur nature discriminatoire, dans des expressions lamentables prouvent que vous ne maîtrisez pas les notions basiques de la citoyenneté. Au lieu de vous complaire dans cette triste ignorance, je vous suggère gratuitement ce cours :

Leçon 1 : Société Civile

Il me parait tout d’abord important de vous rappeler la notion de société civile. Vous qui faites de ce terme un concept fétiche et un cercle de  » bouffeurs d’argent « , mais aussi d’usurpateurs de titre, ko « interface » ! La société civile ne peut être définie que comme un ENSEMBLE d’organisations citoyennes (formelle ou non formelle) à but non lucratif. De ce point de vue, avez-vous vraiment raison d’affirmer  » Nous n’accepterons pas que des jeunes dévergondés qui servent de bouclier aux partis politiques viennent souiller l’image de cette entité chèrement fondée par des braves hommes et femmes  » ? Vous parlez au nom de qui ? Vous qui n’êtes pas un élu du CNOSCG!

En plus, vous devez savoir que tous les citoyens ont le droit de fonder des associations et d’exercer collectivement leurs droits (droits civiques, politiques,  économiques, sociaux), mais où est le problème ? Pour la petite histoire, au lendemain de la prise du pouvoir d’Etat par les armes le 05 Septembre 2021,  vous avez soutenu la junte militaire [malgré que vous avez observé et validé l’élection présidentielle du 18 octobre 2020], jusqu’à vous « offrir  » d’importantes fonctions au sein des instances de la transition après des louanges tambour-battants adressées au chef de la junte. QUI a dit que vous n’en avez pas droit ? Vous avez fondé une minable organisation pour défendre les acquis de la transition, qui vous a refusé ce droit ? Vous avez soutenu les 36 mois de la transition, a-t-on raconté partout que vous étiez « Dévergondé  » ? Pensez-vous être le dépositaire de la société civile ? Aujourd’hui le FNDC demande a manifesté le 23 Juin 2022 pour de bonnes raisons, vous leur nier ce droit civique et  politique. Dois-je vous rappeler que le premier droit d’un citoyen, c’est le droit politique?  Pour la marche du 23, empêchez-la si vous êtes vraiment le représentant des citoyens guinéens.

Monsieur HABA  vous n’avez ni la carte d’identité de la société civile, ni son extrait de naissance pour empêcher les citoyens d’y d’appartenir et d’exercer leur droit légitime de manifester. Je comprends pourquoi FONIKÉ est votre Cauchemar.

Leçon 2 : Valeurs de la société civile

Là aussi, vous passez à côté! Vous avez écrit à propos des valeurs  » La société civile est impartiale et indépendante », la société civile prend parti pour défendre le bon côté, cela est connu de tous. En défendant la transition,  n’avez-vous pas pris parti? En acceptant d’appartenir aux instances du CNT êtes-vous indépendants ?

Quand-même Monsieur HABA, si ce sont les valeurs de la société civile, alors vous êtes l’incarnation de ses anti-valeurs.

Foniké MANGUÉ n’a ni villa, ni grosse cylindrée, parce que justement son combat est « sans salaire  » et sans récompense politique. Ça veut dire qu’il est indépendant et prend parti que pour le peuple.

Leçon 3 : Le respect d’autrui

Le respect d’autrui doit caractériser les discours publics, en écrivant  » Certains partenaires commencent à mettre finalement la société civile dans le même lot que ces jeunes dévergondés.  » quel enseignement donneriez-vous à vos chers enfants,  quand vous qualifiez publiquement des papas d’autrui de « dévergondés  » ?

Jusque-là FONIKÉ MANGUÉ n’a pas répondu à vos provocations, ce n’est ni par faiblesse, ni par ignorance : c’est par sagesse. Dit-on souvent que « les crachats d’un crapaud ne font rien à la blancheur d’une colombe », Foniké est une colombe! Il est légitime de porter la parole des citoyens guinéens,  c’est pourquoi il mobilise par milliers.

Leçon 4 : Savoir se mettre à sa place

Quand on sait être un « faux billet  » on ne va pas devant la banque! La banque est faite pour les vrais billets.  Parlant de mérite personnel,  LA BRUYÈRE,  dans « LES CARACTÈRES » écrivait : « Un honnête homme se paie par ses mains de l’application qu’il a à son devoir par le plaisir qu’il sent à le faire, et se désintéresse sur les éloges,  l’estime et la reconnaissance qui lui manquent quelquefois « 

Le don que Foniké fait de sa personne,  le combat qu’il mène pour la démocratie sont dignes de reconnaissance, il le fait pour TOUS. C’est un homme que je vois de loin, je ne l’ai jamais vu en face, mais je ne peux accepter que vous l’accablez de propos diffamatoires, haineux et mensongers, il mérite mieux que ça !

Merci de mieux assimiler ce cours, ne ratez pas cette opportunité gratuite d’ECM pour une seconde fois. Je serai disposé à vous en dispenser quand besoin sera!

Bonne réception Monsieur ANGE GABRIEL HABA.

Conakry, 22 Juin 2022

Kabinet KEITA