Makanéra : «Le président (Alpha) est le Président de la République, mais il n’est pas le Dieu de la République»

16

Ce lundi 5 avril 2021, Alhoussein Makanéra Kaké, Président du parti FND (Front National pour le Développement) et Député à l’Assemblée Nationale de Guinée, était l’invité de l’émission «Mirador» de nos confrères de FIM FM pour parler de l’actualité guinéenne notamment l’emprisonnement de certains leaders politiques de l’Opposition, la visite du Pr. Alpha Condé, Président de la République de Guinée chez son Premier Ministre, Chef du Gouvernement Dr. Ibrahima Kassory Fofana.

«Je ne sais pas qu’est-ce qui ne va pas entre ces deux hommes ! J’ai appris par voie de presse que le Premier Ministre voudrait démissionner ! Je sais que Kassory est venu 2014 et a fait écran pour protéger le Président de la République» a laissé entendre cet ancien Ministre de la Communication pour répondre à cette question de nos confrères : «Qu’est-ce qui ne va pas entre Alpha Condé et Kassory Fofana ?» Et de justifier ses affirmations: «La démission de Kassory allait me surprendre. Je pense que ce couple peut porter la Guinée très loin. En tout cas, en mémoire d’homme, je n’ai jamais vu un Premier Ministre (guinéen), qui a joué effectivement son rôle comme Kassory» tout en apportant cette preuve: «Parce que tous les autres étaient absolument l’ombre du Président de la République. Quand Kassory est venu en 2014, le taux de croissance était autour de 3,2%. Aujourd’hui, en dépit de tout ce que nous connaissons avec la pandémie, la Guinée enregistre plus de 5% de taux de croissance.» «Si Kassory est Premier Ministre, c’est pour servir la Guinée. Le président (Alpha Condé, ndrl) est Président de la République, mais il n’est pas le Dieu de la République». Comme pour dire que nous sommes tous des humains, donc des mortels.

«Oui, la cité est calme (…) Qu’il n’y ait pas d’innocents en prison»

«Je suis musulman ! Et je ne peux pas trahir ma foi ! Seule la loi peut tuer en République de Guinée. Je ne suis pas pour l’abolition de la peine de mort», a martelé le Président de la Commission de la Communication de l’Assemblée Nationale sa position en répondant une question portant sur les meurtres en Guinée. «Oui, la cité est calme depuis l’arrestation de ces gens. Par rapport à ceux qui sont arrêtés, mon souhait, en toute honnêteté, est qu’il n’y ait pas d’innocents en prison. Mais aujourd’hui, il y a un constat que personne ne peut nier : on était arrivés à un moment où il n’y avait plus d’ordre dans ce pays, où on pouvait massacrer les gens n’importe comment ! Il y a un autre constat que personne ne peut nier : depuis l’arrestation de ces gens, la cité est calme ! Je ne peux pas dire que qu’ils sont tous coupables, mais personne ne peut me convaincre qu’ils sont tous innocents. Quelque part, il y avait des gens qui étaient fauteurs de troubles» a dit et redit sans ambages pour répondant  à la question portant sur l’emprisonnement des leaders de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée)

 Hadja Saran Camara

 

 

Facebook Comments
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.